Essai

En vidéo

Que les Supersport 600 ne soient plus à la mode sur nos routes n’a pas empêché Yamaha de revoir sa R6 en 2017, s’inspirant de la dernière R1 avec une entrée d’air en V, des phares lenticulaires sous le carénage et une selle arrière ajourée. Côté matériaux, le bâti arrière est désormais en magnésium.

Les grands à la fête
Les grands seront enfin à la fête sur cette nouvelle R6, avec une selle plus longue, un réservoir en aluminium accueillant bien les genoux, des guidons-bracelet toujours assez bas et ouverts et une bulle rehaussée. Les repose-pieds toujours aussi haut imposent néanmoins une position extrême.

Pas de nouveauté côté motorisation
Le 4-cylindres, équipé de conduits d’admission à longueur variable, n’évolue guère en passant à la norme Euro 4, qui lui fait néanmoins perdre 5 chevaux. Il reste creux sous les 7 000 tr/min, mais se montre gratifiant dans les tours du point de vue du pilotage, d’autant que sa boîte profite d’un shifter en montée de rapports.

Pourvue d’un freinage ABS sportif (non déconnectable) et d’un contrôle de traction sur 6 niveaux (mais aussi d’un mode moteur pluie), la R6 se montre rassurante.

Précision chirurgicale
Cette 600 reçoit la fourche inversée de 43 mm de la R1, de nouveau tés et un axe de roue plus gros. L’ensemble s’avère d’une précision chirurgicale dans les enchaînements serrés et d’une grande stabilité en grandes courbes.

L’amortisseur KYB, légèrement modifié et entièrement réglable n’a appelé aucune critique sur le circuit d’Almeria (Espagne).
Les énormes étriers radiaux en aluminium ne manquent pas de mordant pour freiner les 190 kg tous pleins faits de la bête.

Verdict : choix intelligent pour progresser sur piste
Partie-cycle exemplaire pour la piste, électronique à jour, look à tomber, cette nouvelle Yamaha R6 reste au top pour les compétiteurs et s’avère un choix intelligent pour progresser sur piste par rapport aux nouvelles 1000.

Dommage que la norme Euro 4 force à l’achat de pièces spécifiques (le kit racing YEC) pour profiter pleinement du moteur, d’autant que son tarif de base, à 13 999 euros, augmente déjà de 2 000 euros par rapport à la version précédente.

À découvrir dans Moto Magazine

L’essai de la Yamaha YZF-R6 et tous les essais, rodages comme comparatifs, sont publiés dans Moto Magazine. Pour être sûr de les lire, abonnez-vous en ligne !

Commentaire (0)

Fiche technique

Yamaha YZF-R6 (données constructeur)
Moteur
- Type : 4-cylindres en ligne refroidi par eau ; 4 T, 2 ACT 4 soupapes par cylindre
- Cylindrée (al. x cse) : 599 cm3 (67 x 42,5 mm)
- Puissance maxi : 118,4 ch à 14 500 tr/min
- Couple maxi : 6,3 m.kg à 10 500 tr/min
- Alim./dépollution : Injection/Euro 4
Transmission
- Boîte de vitesses à 6 rapports
- Transmission finale par chaîne
Partie-cycle
- Frein Av (étrier à x pist.) : 2 disques Ø 320 mm (4 opp.)
- Frein Ar (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 220 mm (1)
- Pneus Av-Ar : 120/70-17 - 180/55-17
- Réservoir (réserve) : 17 litres (n. c.)
- Poids : 190 kg
- Hauteur de selle : 850 mm
Pratique
- Coloris : bleu, noir
- Garantie  : 2 ans pièces et M.O., assistance
- Prix : 13 999 euros

Publicité