Essai
Article

En 2017, Triumph propose quatre déclinaisons de la nouvelle Street Triple : la S et sa version bridée à 47,5 ch pour les novices, la R et la RS.


Vidéo : Triumph Street Triple RS, pures sensations


Un problème pour lire la vidéo de la Triumph Street Triple RS ? Essayez ici


Superlative
Moto Magazine vient d’essayer la RS en Catalogne. Celle-ci incarne la Street Triple au superlatif, avec un équipement de série pléthorique : suspensions haut de gamme, freinage d’hypersportive, assistances électroniques multiples et paramétrables à l’envie, et finition au top. Ce qui se traduit par un prix de vente de 11 600 €, une somme qui place ce turbulent roadster en mode "premium".

Côté moteur, c’est le 765 cm3 (et non plus un 675 !) le mieux pourvu de cette nouvelle gamme 2017, avec 123 ch et 7,8 m.kg de couple. Largement de quoi s’amuser, si la pluie n’est pas de la partie…

À l’aise en ville
En zone urbaine, le trois-cylindres maraude tranquille. Souple, il reprend bas dans les tours, et seul l’usage du shifter à petite charge moteur rend la conduite heurtée. Mieux vaut alors utiliser l’embrayage. Et ce son ! Avec des graves à l’échappement et des sifflements côté transmission primaire, il est aussi typique que le potatoe des twins Harley !

Sensations et maîtrise sur route
Sur les routes grasses, on loue l’anti-patinage qui intervient en douceur sur le mode "Rain". Alors qu’en mode Sport, on profite de la réactivité des gaz et du bloc (+ 17 ch), qui ne se réveille malgré tout qu’à 5 000 tours, pour offrir une franche poussée jusqu’à 8 000 tr et pour s’envoler ensuite jusqu’à presque 13 000 tr ! Un comportement style 2-temps, servi par une boîte rapide, mais encore assez dure sous la botte, par manque de rodage à priori.

Prête pour la piste
Après la route, le circuit de Catalunya, bien sec, nous a permis - mode carto’ enclenché sur Piste et moto chaussée de pneus Pirelli Super Corsa SP tout neufs - de mesurer l’allonge moteur par rapport au 675, ainsi que la précision impériale de la partie-cycle : précision du train avant, motricité, entrée en courbe sur les freins… tout sourit à cette Triumph Street Triple RS, qui se place d’entrée comme le roadster Mid-size le plus incisif de la catégorie.

Verdict
Jamais un roadster Triumph n’avait poussé le curseur de la précision et de l’efficacité aussi loin que cette Street Triple version RS. Un must dans la catégorie aujourd’hui. Revers de la médaille, son moteur plus pointu que sur la S et la R, la rend moins facile à vivre au quotidien. Mais son rapport prix/équipement/prestations est largement au niveau des « gros » roadsters. À méditer…

À lire dans Moto Magazine n°336 (avril 2017), l’essai complet de la Triumph Street Triple RS

Pour être certain de l’avoir, abonnez-vous via la boutique en ligne

Commentaire (0)

Fiche technique

Triumph Street Triple RS (données constructeur)
Moteur
- Type : 3-cylindres en ligne, refroidissement liquide, 4T, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre
- Cylindrée (al. x cse) : 765 cm3 (78 x 53,4 mm)
- Puissance maxi : 123 ch à 11 700 tr/min
- Couple maxi : 7,88 m.kg à 10 800 tr/min
- Alim. / dépollution : injection / Euro 4
Transmission
- Boîte de vitesses à 6 rapports
- Transmission finale : par chaîne
Partie-cycle
- Frein Av (étrier à x pist.) : 2 disques Ø 310 mm (4 opp.)
- Frein Ar (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 220 mm (simple piston)
- Pneu Av - Pneu Ar : 120/70/17 - 180/55/17
- Réservoir (réserve) : 17,4 litres (n. c.)
- Poids à sec : 166 kg
- Hauteur de sellle : 825 mm
Pratique
- Coloris : gris mat, noir satiné
- Garantie : 2 ans pièces et M.O., assistance
- Prix : 11 600,00 €

Publicité