De l’autre côté des Alpes, les autorités ont investi dans la crème de la crème des radars automatiques. Le Trafistar SR590 (non non, nous ne sommes pas dans un remake de Star Trek) peut contrôler 22 véhicules simultanément sur 4 voies, à 500 mètres de distance. Outre cette performance tarifaire, ce super-radar détecte aussi les dépassements de feux rouges. Ces deux fonctions seront opérationnelles dès l’allumage de l’appareil, mais une multitude d’autres possibilités devraient êtres activées en 2011.

Car le Trafistar a également beaucoup d’autres cordes à son arc. En vrac, il sera possible de relever les infractions suivantes : non-respect d’une interdiction de bifurquer, franchissement d’une ligne blanche, non-respect d’un stop, distance de sécurité entre deux véhicules, priorité aux piétons sur les passages cloutés, priorité de droite, dépassement illicite avec un deux-roues, et utilisation non autorisée d’une ligne de bus ou d’une piste cyclable !

D’ici à la fin de l’année, le fabricant espère vendre une vingtaine de ces boîtes à flashs, 50 en 2011 et 80 en 2012. Prix d’une unité : 80.000 francs suisses (environ 58.000 euros). Les conducteurs helvètes vont devoir se méfier.

Pour l’instant, ce super-radar ne devrait pas être implanté le long des axes français. Le préfet Jean-Jacques Debacq, responsable du projet interministériel du contrôle automatisé, interrogé par lefigaro.fr l’affirme : « Le lancement de cet appareil en France n’est pas à l’ordre du jour, mais on travaille sur d’autres projets. »

D’autres projets, bien sûr. N’oublions pas que la France accueille déjà quelques nouveautés cette année : radars tronçons, radars feu rouge et radars de franchissement pour les passages à niveaux. Les panneaux seront également modifiés comme nous vous en avons déjà parlé.

(Source : lematin.ch)

Publicité
Publicité