Qu’en pensent les usagers ?
Le 2-Roues Lab’, le centre d’étude de la Mutuelle des motards consacré aux habitudes des utilisateurs de deux-roues, a réalisé une enquête ciblant les panelistes franciliens afin de connaître leurs intentions par rapport aux nouvelles restrictions de circulation imposées par la mairie de Paris.

- 77 % des panélistes concernés continueront à rouler avec leur 2RM, malgré l’interdiction.
- Sur les 14 motards qui envisagent de ne plus utiliser leur ancien 2RM dans la ZCR (Zone à Circulation Restreinte), 10 pensent l’utiliser jusqu’à la limite de la zone de restriction et seuls 4 envisagent d’investir dans un 2RM plus récent.

Pas de panique à bord
Ces chiffres sont confirmés par les relevés que nous effectuons depuis quelque temps sur le site de petites annonces leboncoin. Le moins que l’on puisse dire c’est que la panique est très loin de s’installer et que nous n’assistons par à une augmentation du nombre de ventes de machines anciennes. Au 31 mai, 349 Parisiens vendaient leur deux-roues d’avant 2000. Au 6 juillet, ils étaient 312 à vouloir se débarrasser de leur machine d’avant 1999 (la mairie ayant dans l’intervalle octroyé une année de sursis aux motards). Au 18 juillet ils sont 308. Bref, nous sommes très loin de l’hémorragie.

Arrêter la moto ?
Sur Twitter, une question unique a été posée « A Paris, le 1er juillet, les 2RM immatriculées avant juin 1999 seront interdits de circulation entre 8h et 20h, que comptez-vous faire ? » :
- Une nette majorité va prendre le risque de se faire verbaliser en continuant d’utiliser son vieux 2RM (77 %), quand seuls 11 % envisagent de changer de 2-roues et 12 % d’arrêter la moto.

Qu’en pensent les associations ?
La FFMC, opposée à ce dispositif, déploie plusieurs actions :
- Elle invite à la désobéissance civile, pour continuer à rouler « sur nos vieilles brêles ».
- Elle réalise des autocollants et affiches
- Elle rencontre les élus d’Île-de-France pour les informer sur ce dispositif et ses conséquences sociales sur leurs administrés.
- Elle prévoit d’autres actions « coups de poing » et lancera une nouvelle « Nuit 2 Roues » après le succès rencontrée par celle du 8 juillet.
- Elle prévoit une action juridique pour contester l’arrêté municipal et le décret ministériel.

La Fédération des Bikers de France (FBF) a organisé une journée d’action le 4 juin dernier pour la défense de la Kustom Kulture et de la liberté de circulation.

L’association 40 millions d’automobilistes
- Associée à un avocat, elle prépare une action collective dans le but d’obtenir une indemnisation du préjudice financier subi par les automobilistes franciliens.
- Elle a créé le site www.remboursemabagnole.com pour les volontaires souhaitant s’inscrire dans ce mouvement de contestation.

La Fédération Française des Automobilistes Citoyens (FFAC), créée avec le soutien de la FFMC, se mobilise également pour lutter contre l’interdiction des voitures d’avant 1997.

 

Dans la Boutique Motomag.com

- La FFMC vous défend, soutenez-la en portant ses couleurs !

Publicité
Publicité