JPEG
En répondant au questionnaire de la FFMC et Moto Magazine, tous les candidats ont montré, dans leurs dires, qu’ils ne délaissaient pas le deux-roues motorisé et qu’ils l’intégraient comme un mode de transport à part entière. Les réponses de Ségolène Royal et de Nicolas Sarkozy furent les plus complètes. Toutefois, nous avons déjà noté que les deux favoris confirmés tenaient parfois des propos quelque peu étonnants. L’une en raison de son orientation politique, l’autre en comparaison des choix effectués quand il était ministre (voir Motomag.com 28/03/07).

Bien sûr, rien ne permet d’augurer la manière dont le futur élu appliquera les propositions qu’il a effectuées lors de sa réponse. Sans oublier que bien des problématiques sur lesquelles planche un dirigeant sont potentiellement infinies, et que beaucoup sont autrement préoccupantes que la moto ou les politiques de sécurité routière, si importantes soient-elles.

Les réponses qu’il a apportées nous permettront néanmoins de rappeler ses propos, donc ses engagements, à celui des deux candidats qui sortira vainqueur du second tour, le 6 mai prochain, s’il s’égare un peu trop au cours de son mandat.

Publicité
Infos en plus
Publicité