La nécessité du partage de la route, du respect de chacun, un des leitmotivs de la FFMC, une conviction que nous soutenons, à Moto Mag. Et le respect de chacun ne va pas sans la prise en compte de sa spécificité.

C’est pourquoi, notamment pour des raisons de sécurité (les aspects pratiques étant évidents), le « mouvement motard » demande que soit autorisée la remontée des files de voitures par les motos. Essentiellement dans la circulation dense, pour ne pas être pris en sandwich entre deux pare-chocs.

De ce côté, nos homologues des Pays-Bas ont obtenu gain de cause. Après avoir négocié la signature d’une charte avec les pouvoirs publics, les associations de motards bataves ont obtenu, entre autres, l’autorisation légale de remonter les files. Sous certaines conditions toutefois.

Comme l’explique Frederike Brinkerink, charmante motarde hollandaise interviewée par le JT de la moto (Auto Moto/TF1, si), les remontées de files sont autorisées « quand il y a des bouchons et quand les voitures ne roulent pas à plus de 40 km/h. Nous pouvons remonter à droite de la file de gauche, mais nous ne devons pas dépasser de 10 km/h la vitesse des voitures qu’on double ».

Dans cette très courte émission, on apprend aussi que la grande majorité des Français seraient favorables à la prise en compte de la spécificité de nos engins dans la législation. A la question « Pour leur sécurité faut-il accorder aux deux-roues certaines tolérances ? », ils sont 68 % à répondre oui (sources enquête deux-roues RMC). Encourageant… mais on ne connaît pas la proportion de décideurs politiques interrogés à l’occasion de l’enquête !

Publicité
Publicité