La FFM et l’auditoire ont ovationné les champions tricolores lors de la conférence de presse clôturant la saison 2015. Et la fierté était encore un peu plus grande cette année avec le sacre de Johann Zarco (photo ci-dessous) dans la catégorie Moto2, même si bien d’autres pilotes se sont illustrés dans toutes les disciplines.

La France en tête
La France est en effet la nation la plus titrée dans ce sport en coiffant la couronne mondiale en vitesse Moto2 donc, en championnat du monde d’Endurance avec Anthony Delhalle, Étienne Masson et Vincent Philippe ; en coupe du monde d’Endurance Superstock avec Morgan Berchet, Émeric Jonchiere et Julien Pilot ; au Motocross des Nations avec Romain Febvre, Marvin Musquin et Gautier Paulin ; au Supermoto des Nations avec Sylvain Bidart, Adrien et Thomas Chareyre, ce dernier remportant aussi le titre individuel Supermoto.

En motocross MXGP, c’est Romain Febvre qui s’impose et Maxime Renaux en Motocross Junior 125, catégorie Junior dans laquelle la France prend aussi le leadership par équipe. Nos jeunes ont assurément du talent !
En enduro enfin, Antoine Meo s’adjuge le titre en E2 et Mathias Bellino en E3.
Un palmarès auquel s’ajoutent 6 titres européens. Excusez du peu !

Une année d’action
Jacques Bolle, président de la FFM, a aussi rappelé les actions fortes menées en 2015 qui vont de l’aide directe aux pilotes de haut niveau (1 million d’euros) au rachat et au suivi d’homologation de circuits de cross, notamment en matière de sécurité des spectateurs, en passant par la promotion des épreuves féminines et de l’utilisation de machines électriques dans les disciplines du motoball et du trial, où cette motorisation est tout à fait adaptée en terme de réduction du bruit comme de performances pures. La FFM a acheté une vingtaine de machines pour le motoball qu’elle propose en location aux clubs.

Organisation
L’organisation de la Fédération devrait à terme intégrer des professionnels du milieu moto dans son directoire, ce qui était jusqu’alors interdit. Et faire appel à des salariés pour la direction de certaines courses, pour des questions de sécurité mais surtout de responsabilité reposant sur les épaules de bénévoles.

Quant à la question de la faible représentation de notre sport dans les médias généralistes, porter nos jeunes au plus haut niveau demeure la solution la plus efficace pour y remédier. Tous portent l’espoir que Johann Zarco, entre autres, défendra bientôt nos couleurs en MotoGP.

DVD moto : "Il était une fois le Continental circus" de Bernard Fau

Publicité

Commentaire (0)

Publicité