Si vous aviez jusqu’alors échappé à ce que Christophe Nadjovski qualifiait de « big bang du stationnement » en décembre dernier, allez donc faire un tour du côté de la porte de Versailles en cette période de salon de la moto. Comme l’annonçait l’adjoint aux transports, à la voirie, aux déplacements et à l’espace public de la maire de Paris, Anne Hidalgo, le stationnement sur trottoir ne fait plus l’objet d’aucune tolérance. Nous avons pu le vérifier à nos dépens. Et encore avons-nous eu la chance de retrouver notre moto là où d’autres ont dû aller la récupérer à la fourrière.

Boîte pourrie
La préfecture de police de Paris, interrogée à ce sujet, s’en lave aujourd’hui les mains : « Maintenant, c’est la mairie qui gratte en s’appuyant sur Streeteo et l’autre boîte pourrie ». L’ambiance n’est en effet pas au beau fixe entre Moovia, l’un des 2 opérateurs missionnés par la ville de Paris pour verbaliser le stationnement, et les policiers. Ces derniers se plaignent de voir leurs véhicules personnels, stationnés devant leur commissariat, verbalisés plusieurs fois par jour. Les agents Moovia, quant à eux, évoquent des interpellations abusives. À tel point que le président de l’entreprise s’est fendu d’un courrier à la préfecture de police.
La pref’ oublie toutefois de mentionner que le matraquage était déjà de rigueur en 2015 - comme nous le rapportions - alors même qu’elle était aux affaires.

Organisateur désemparé
De son côté, l’organisateur du Mondial ne peut plus ignorer la situation. Alors que la colère monte chez les motards, notamment sur les réseaux sociaux, il indique avoir obtenu 500 places sur le parking de l’héliport de Paris qui s’ajoutent aux 450 disponibles sur le site même du Mondial (accès par la porte G). Christophe Pinon, expert moto pour le compte d’AMC Promotion, lui-même verbalisé, indique : « Nous sommes pieds et poings liés. Nous nous sommes battus mais nous avons affaire à des gens hermétiques en quête de succès politique. Évidemment, nous préférerions pouvoir offrir 2000 places. »

Fédérations mobilisées
Dans un communiqué de presse, La FFM et la FFMC dénoncent de tels agissements qui vont à l’encontre du bon sens et qui vont conduire à ce que de nombreux motards et scootéristes désertent le rendez-vous qui leur est donné.
Comble de l’ironie, le Mondial de la Moto est pourtant destiné à promouvoir la mobilité et bien sûr le 2RM qui est l’une des meilleures réponses à la problématique de l’engorgement urbain,

La FFMC lance un appel à témoignages de possesseurs de deux-roues motorisés qui ont été verbalisés et/ou enlevés à cette occasion.
Envoyez vos PV et photos de l’emplacement de stationnement :
stationnement-mondial@ffmc.fr

Un motard averti
Si vous êtes passionné de moto, vous ne résisterez sans doute pas à l’envie d’aller visiter le salon de la moto. Pour éviter que la journée ne finisse en eau de boudin, soyez donc particulièrement attentif à votre stationnement. À bon entendeur.

Publicité
Publicité