Le contexte des attentats impose aux visiteurs du salon de la moto de Paris, qui se rendent sur leur deux-roues au parc des expositions de la porte de Versailles (15e arrondissement de Paris), à la prudence et à la vigilance : respectez bien les aires de stationnement dédiées.

Et si un panneau « vigipirate » ou une rubalise interdisent le stationnement, surtout ne le forcez pas. Car les autorités sont au taquet, et n’hésitent pas à employer les grands moyens pour faire respecter les emplacements qui ne doivent pas accueillir de véhicule : c’est direct à la fourrière, sans passer par la case palabres !

Dès le lundi 30 novembre, devant le parc des expositions, plusieurs véhicules de fourrière se sont employés à enlever les deux-roues motorisés stationnés sur le parvis, à côté du tramway, sous l’œil des agents verbalisateurs de la Préfecture de Police de Paris, qui venaient à peine de dresser les procès-verbaux. Impossible pour les propriétaires de faire autrement que d’aller chercher leur moyen de transport au parking de la maréchaussée !

Le tarif de la visite au salon de la moto de Paris risque d’être élevé pour ces motards et scootéristes. Pour les aider, on peut conseiller de consulter le site de la Fédération Française des Motards en Colère de Paris-Petite Couronne (FFMC 75) qui a mis en place un conseil pour contester les PV de stationnement.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité