En images

visuel visuel visuel visuel

Ça fuite à nouveau chez Royal Enfield : des photos « volées » prises en Inde permettent de se faire une idée plus précise du futur moteur twin développé la marque. La moto type café racer qu’il équipe s’inscrit dans la stratégie du constructeur, qui entend bien augmenter ses parts de marché et s’implanter sur de nouveaux territoires en enrichissant sa gamme d’une machine plus rapide et plus polyvalente que celles proposées actuellement.

Cadre de Continental GT
Même si d’autres photos ont déjà été publiées sur le web depuis 2015, cette dernière série, prise en Inde et publiée par le site Rushlane.com, paraît plus crédible que jamais comme en atteste l’inscription Royal Enfield sur le carter moteur droit (masqué par un gros scotch sur une autre photo).

Le cadre semble être une extrapolation de celui de la 535 Continental GT, un châssis conçu par le britannique Harris, passé en 2015 dans le giron de Royal Enfield. On remarque également un freinage à disque ABS et des amortisseurs combinés à bonbonne séparée.

La Harley-Davidson Street en ligne de mire
Avec ce 750 twin, Royal Enfield - qui enregistre une très forte croissance - confirme sa volonté de renforcer sa présence sur le marché européen. Capable d’atteindre une vitesse plus élevée que les monos (le 350, le 400 de l’Himalayan et le 500 cm3 des Bullet), ce twin devrait arguer de sa polyvalence pour séduire de nouveaux clients et aider la marque à étendre son empire notamment auprès des amateurs de néo-rétros.

La présence d’une sonde à l’échappement, bien visible sur les photos volées, laisse supposer que le bloc est alimenté par injection. Il serait alors probable que le twin se conforme à la norme Euro 4, incontournable sésame pour accéder au marché européen. Cette nouvelle machine pourrait alors bien faire de l’ombre à la nouvelle Harley-Davidson Street, également fabriquée en Inde. Wait and see !

Source : Rushlane.com

Publicité

Commentaire (1)

Publicité