Que l’on prenne garde en ce début d’été des radars automatiques de feu s’installent sournoisement à Lyon, Paris et Bordeaux. Pour débuter, une dizaine de ces Mesta 3000 fabriqué par Sagem seront répartis, d’ici la fin du mois de juin, pour contrôler les franchissement de feux rouges. D’ici à la fin de 2009, ils devraient être 150 en France, 275 autres devant les rejoindre en 2010. Les réfractaires à la signalisation ou les simples distraits n’ont qu’a bien se tenir.

Notamment afin d’analyser les situations pour éviter l’injustice (passer un feu pour laisser la place à un véhicule d’urgence), ces engins de surveillance flashent par l’avant et par l’arrière. Mais, contrairement aux radars « de vitesse », ils ne seront pas signalés.
Même si personne n’est censé « brûler » un feu rouge, l’humanisme consiste-t-il à prévenir son prochain qu’il peut faire une erreur ou à la lui laisser commettre pour mieux pouvoir l’étrangler ensuite ? M’enfin, l’humanisme de la sanction automatique, hein…

Publicité
Publicité