Un automobilistes en colère, répondant au pseudonyme de Franky84100, a piégé des policiers (ou des gendarmes) en pleine séance de radar mobile. La petite histoire, relayée par le site laprovence.com commence lorsque Franky sort de l’autoroute A9, passe le péage de Roquemaure et rejoint la Nationale 580.

Comme le montre parfaitement bien la vidéo, aucune signalisation n’indique une limitation de vitesse quelconque. Par défaut, Franky se cale à la vitesse légale sur les routes nationales : 90 km/h. Il passe devant le radar embarqué et ce n’est seulement après qu’un panneau "fin de limitation à 70 km/h" apparaît.

Franky ne se démonte pas, fait demi-tour et toque à la vitre de la voiture banalisée pour expliquer la situation. Le policier (ou le gendarme) le rassure en lui expliquant qu’il n’effectuait que les réglages. Vingt minutes plus tard, l’automobiliste repasse et la voiture est toujours là. Il décide donc d’aller chercher sa caméra et de faire cette vidéo.

Cette voiture banalisée des forces de police contrôle dans une totale illégalité. Car s’il existe une limitation de vitesse inférieure au régime général, le code de la route impose que cette nouvelle limitation soit annoncée par un panneau de signalisation, après chaque intersection.

Pour les usagers de la route qui arrivent du péage de Roquemaure, les PV ne devraient pas être validés, mais il semblerait que les forces de l’ordre ne font pas dans le détails. Vous avez dit PV injustifiés ?

Publicité
Publicité