L’air de rien, les services de la préfecture de police de Paris ont semé une belle pagaille depuis la fin de la semaine dernière : le 16 septembre, nombre de conducteurs pressés on constaté, avec effroi, que le radar automatique fixe installé quai de Bercy, dans le 12e arrondissement, avait été « retourné » sans aucune information !

Podium
Jusqu’à cette date, il était de notoriété publique que ce radar flashait dans le sens Province-Paris. Il faisait même un véritable carton, figurant longtemps sur le podium des radars les plus efficaces en France. Et pour cause, sur cette quatre voies en double sens, la vitesse est limitée à 50 km/h seulement, parce qu’elle est en ville…

Cible des manifestants
Les manifestants protestant contre les mesures répressives du dernier CISR l’avaient d’ailleurs pris pour cible, le 18 juin dernier (photo). Le long cortège de motos et de voitures, guidé par la FFMC Paris, s’était arrêté devant ce symbole de la « pompe à fric », installé comme par hasard à quelques centaines de mètres du ministère des Finances.

Record battu ?
On ne connait pas les stats de flashes depuis vendredi, mais ça doit être un record ! Le radar n’a pas bougé, mais c’est maintenant la face arrière qui prend en photo les « contrevenants » dans le sens Paris-Province.

Deux radars « démagogiques »
Détail intéressant, deux radars pédagogiques ont été installés en amont de cette zone dangereuse. L’un dans le sens Paris-Province, et l’autre, dans le sens Province-Paris. Ce qui tend à prouver que les services techniques de la préfecture vont s’amuser à changer régulièrement le dispositif d’orientation. A bon entendeur…

Publicité
Publicité