En images

visuel

Stéphane Paulus et son association Handi Free Riders ont réussi à obtenir le soutien de la Fédération Française de Motocyclisme (FFM) afin de pouvoir ouvrir la première course de moto destinée aux personnes à mobilité réduite, et la première épreuve officielle, en 2016.

Un « champ de bataille » nommé Carole
Le président de la FFM, Jacques Bolle, a reçu dernièrement Stéphane Paulus. Cette rencontre a abouti à une annonce officielle : deux courses ouvertes aux pilotes handicapés auront lieu en 2016 sur le circuit Carole en Seine-Saint-Denis. Ce championnat portera le nom de PMR Cup (Pilotes à mobilité réduite Cup).

La première manche aura lieu en même temps que la X-Roadster, ou Grande fête nationale de la moto organisée par Alain Brochery le 9 juillet 2016. La seconde se déroulera donc sur le même tracé mais un peu plus tard, au mois d’octobre 2016.

JPEG - 93.3 ko
Stéphane Paulus (Handi Free Riders à gauche), Jacques Bolle (président de la FFM au centre) et Alain Brochery (organisateur de la X-Roadster à droite).

La volonté de s’imposer
Il n’y avait pas mieux que Stéphane Paulus pour représenter la cause des pilotes à mobilité réduite. Paraplégique mais tout aussi rapide qu’un bon nombre de motards valides, Monsieur Paulus a su démontrer à plusieurs reprises que son handicap n’était pas un frein au pilotage. En 2015, lors de la X-Roadster, il tapait un sérieux chrono sur Carole : 1’08’’702. De quoi attirer l’attention.

Il faut dire que la France avait du retard en matière de sport moto pour les handicapés, puisque Stéphane a déjà pu courir lors de la Di.Di. World Cup Bridgestone en Italie.

Maintenant lui et d’autres pilotes handicapés vont pouvoir exercer leur discipline sportive à domicile. Voilà qui devrait redonner du courage à ces motards comme les autres.

Dans la boutique motomag :

- Le chrono ne ment pas…2 de Steven Casaer (réglage de la moto)
- Le chrono ne ment pas…1 de Steven Casaer (le pilotage)

Publicité

Commentaire (0)

Publicité