Le week-end des 11 et 12 juillet, le circuit Carole a vibré au son de la X-Roadster, la grande fête nationale de la moto. Connue pour être la compétition moto qui ne se prend pas au sérieux, la X-Roadster a pour particularité de mélanger terre et bitume (grâce à quelques modifications du tracé de Carole). Si spectacle a lieu sur la piste, il y a aussi bien des choses à voir dans les paddocks.

Exotique
Avec une météo plus que généreuse, la journée a été exotique dans tous les sens du terme. La marque américaine Icon en a d’ailleurs profité pour sortir son insolite pick-up aménagé en piscine. Mais c’est de l’autre côté de l’allée que les yeux se tournent.

Lucas Mahias, pilote Kawasaki en championnat Supersport et élève du « chevalier » Serge Nuques, fait honneur à son maître en débarquant « sous les flambeaux » dans une voiture rose estampillée d’un énorme Johnny Hallyday (voir notre galerie photos). Ce sera l’une des stars de l’événement.

Le pianiste de la main gauche

Marc Bisançon était là pour battre son record personnel du tour, soit 1 minute et 12 secondes. Une véritable performance pour ce pilote hémiplégique du côté droit (qui ne peut donc qu’utiliser ses membres gauches).

Sa Yamaha R6 représente un sacré challenge technique et mécanique : toutes les commandes ont été regroupées à gauche. Frein avant au pouce et frein arrière au talon… piloter cette machine a demandé un apprentissage bien particulier.

Victime d’un problème de freinage, justement, le pilote n’a malheureusement pas pu aller au bout de sa course au chrono. C’est Stéphane Paulus, pilote paraplégique, qui décroche le record du tour handisport avec un tour en 1’08’’702 au guidon de sa Suzuki GSX-R 1000.

Invités de tous horizons
La X-Roadster a bâti sa notoriété la présence de guests stars insoupçonnées, toutes venues de disciplines différentes. Cette année, Julien Toniutti, champion de France des Rallyes, le stunter Guillaume Gleyo, plus connu sous le nom de GuyGuy ou encore Timothée Monot habitué du Tourist Trophy, ont fait le déplacement.

Certains préfèrent la terre au bitume et vice versa, et c’est cette diversité qui offre un spectacle intéressant en fonction des affinités de chaque pilote. Cependant, l’objectif reste le même pour tous les participants : s’amuser ! Donc aucun pronostic pour le vainqueur. Même si, après avoir fait souffrir sa Kawasaki Z800, c’est finalement le champion en titre Lucas Mahias qui conserve sa couronne.

Le retour du Bmiste

Ayant terminé 6e en 2014, Jimmy Quétel est revenu pour cette édition avec une arme un peu plus affutée que son F 800 R. Pour l’occasion, le stunter officiel BMW s’est armé d’une S 1000 R.

Finis les 87 chevaux du bicylindre et bonjour aux 160 bourrins du roadster king size allemand. Big Jim en a profité pour emmener les membres de son team dans la catégorie annexe qu’est le X-Trêmebike.

L’acrobate a plusieurs cordes à son arc puisqu’il s’est aussi occupé des baptêmes de piste grâce à un brevet d’éducateur fraîchement obtenu.

Animations à gogo
En plus d’une course originale, la X-Roadster a trouvé pas mal de bonnes idées pour divertir les spectateurs et ajouter un peu plus de piments à la course. Cette année, des canons à eau ont fait leur apparition sur le virage de l’hôtel afin de perturber les repères de freinage des participants.

En plus de cette course atypique semée d’embuches, les visiteurs ont pu assister à un show de stunt et goûter aux joies de la piste grâce aux baptêmes moto.

Le roi de la glisse

L’an dernier, les visiteurs ont voté pour ce qu’ils aimeraient voir le plus aux X-Roadster… Et c’est une démo de Supermotard qui a fait son arrivée cette année. Qui de mieux que le roi de la discipline pour présider cette exhibition ?

Mr Stéphane Chambon était là pour se faire plaisir et impressionner les spectateurs. N’étant pas à 100 % de sa forme physique, il a préféré ne pas participer à la compétition : « Je vais voir comment ça se passe et, pourquoi pas, préparer la course pour l’année prochaine… parce que l’asphalte et la terre, ça me connaît ! »

Les résultats
Derrière Lucas Mahias qui a su faire preuve de la plus grande polyvalence, Big Jim et sa S 1000 R réalisent une belle amélioration par rapport à l’an dernier en terminant à la deuxième place. Pour sa première participation, Guyguy finit à la 6e position derrière un trio de Yamaha MT-09 composé par Sébastien Faure, Pierre-Yves Bian et Maxime Foltier.

Unique en son genre
Cette année encore, la X-Roadster assoit son statut d’événement unique en son genre, avec des idées d’animations toujours plus folles. Nul doute que l’année prochaine, d’autres événements insolites viendront, une nouvelle fois encore, surprendre les spectateurs.

Dans la Boutique motomag.com
- DVD : French Stunt Tour
- Les T-shirts vintage « Cœur de motard »

Publicité
Publicité