Le gouvernement a décidé, vendredi soir, de repousser de quatre mois la mise en place du nouveau système d’immatriculation sur les véhicules d’occasion, annonce RTL ce lundi. Le changement de plaques devait débuter le 15 juin pour les autos et motos vendues en seconde main, mais le retard accumulé sur les véhicules neufs (en place, lui, depuis le 15 avril) contraignent le gouvernement à reculer sa mise en place jusqu’au 15 octobre 2009.

La décision a été prise avec les professionnels de l’automobile. 618.000 véhicules ont déjà été immatriculés avec les nouvelles plaques. Les bugs informatiques ont entraîné des embouteillages pouvant aller jusqu’à trois mois d’attente dans les concessions. 25 % des immatriculations de véhicules neufs sont encore enregistrées en préfecture, alors que l’un des intérêts du nouveau système réside dans le traitement informatique des immatriculations, destiné à éviter l’attente aux guichets. Le gouvernement s’est une nouvelle fois emmêlé dans le câble du mulot.

Publicité
Publicité