Article

Harley-Davidson a créé une petite surprise en dévoilant, le 28 janvier, deux nouvelles machines qui viendront s’ajouter aux nombreux modèles déjà existant dans les gammes du constructeur américain.

Ce ne sont pas de véritables nouveaux modèles, comme souvent chez le constructeur américain, mais deux déclinaisons qui restent dans la continuité de l’esprit Harley : beau, valorisant… et cher.

Low Rider S

La Harley-Davidson Low Rider S vient agrandir la gamme S Séries, déjà occupée par la Softail Slim et la Fat Boy. En noir et or, cette Low Rider « Dark Custom » est mue par le puissant Twin Cam 110 Screamin’ Eagle de 1800 cm3 capable de développer 156 Nm à 3.500 tr/min.

Autres équipements notables, une jolie selle solo, un guidon haut et des commandes centrales, ou encore un garde-boue minimaliste. Mais cette Low Rider se dote également du ride-by-wire, d’un régulateur de vitesse, de suspensions haut de gamme et d’un double disque à l’avant avec l’ABS bien sûr.

La Low Rider S sera disponible en concession dès l’été 2016 pour un tarif débutant à 19.290 €.

CVO Pro Street Breakout

Éditée en série limitée, le cruiser urbain Harley-Davidson CVO Pro Street Breakout n’est pas véritablement une nouveauté, mais plus une version de luxe de la Softail Breakout. Cette moto est propulsée par le Twin Cam 110 développant 151 Nm à 3.500 tr/min.

L’équipement est au rendez-vous avec guidon plat, saute-vent et déflecteur, ou encore une console rabaissée. On retrouve également un régulateur de vitesse, une alarme ou encore un double disque avec ABS.

Cette CVO Pro Street Breakout devrait être disponible en mars prochain au tarif de 27.490 €

Harley-Davidson poursuit avec ces deux modèles l’exploration d’un segment de marché orienté loisir, valorisant et à la limite du luxe. Une stratégie qui lui permet de poursuivre sa route, sur le Vieux Continent comme en Amérique.

Dans la Boutique Motomag.com

- Découvrez le recueil d’illustrations de motos « Les Américaines » de Philippe Gürel

Publicité