En images

visuel visuel

Harley-Davidson a totalement revu sa gamme Softail et, en ce mois d’août 2017, lance huit nouveaux modèles autour d’un nouveau cadre et d’une motorisation inédite « Milwaukee Eight » déclinée en 1746 cm3 (107 cubic inches) et 1868 cm3 (114 ci).

Moto Magazine vous livre en exclusivité leur essai réalisé en avant-première aux États-Unis. Les amateurs de machines dynamiques et éclatantes de chromes ne devraient pas être déçus !

Ce ne sont pas moins de huit modèles Softail que nous avons pu chevaucher sur le circuit privé de Black Hawk (Wisconsin), avec pour point d’orgue le nouveau Fat Bob très roadster et au design très osé !

Dyna disparait du catalogue
Notons que ces millésimes 2018 n’ont plus aucune pièce commune avec les anciens et qu’ils remplacent d’un côté les derniers Softail Breakout, Fat Boy, Slim, Heritage et Deluxe mais aussi les anciennes Dyna (reconnaissables auparavant à leur deux amortisseurs classiques) Street Bob, Low Rider et Fat Bob. Une seule et même nouvelle base châssis-moteur équipera donc dorénavant ces modèles, et l’appellation Dyna disparait du catalogue.

Meilleures prises d’angle
Côté cadre, on trouve toujours un double berceau en acier, mais il a été affiné pour gagner nettement en garde au sol comme en prise d’angle. Les nombreuses pièces périphériques en aluminium (sabre de garde-boue, support d’échappements, commandes, repose-pieds…) ont permis de gagner jusqu’à 15 kg sur certains modèles.

La suspension arrière est désormais confiée à un mono-amortisseur monté horizontalement sous la selle et non aux deux amortisseurs, sous le moteur (anciens Softail), ou en position classique (anciennes Dyna). Il en existe 3 types selon les modèles. Ça évolue aussi à l’avant avec une fourche Showa double valve. À noter que les réservoirs contiennent de 13,2 à 18,9 litres.

Motorisation au top
Ce n’est plus le Twin Cam 103 b (1691 cm3) que l’on trouve sur ces Harley Softail, mais le nouveau Milwaukee Eight en 107 ci ou 114 ci (1746 ou 1868 cm3). Ces twins, toujours en V à 45° et culbutés s’entend, disposent d’un simple arbre à cames dans le carter mais aussi de culasses refroidies par huile à 4 soupapes.

Ils sont en outre munis d’un second balancier d’équilibrage pour en limiter les vibrations, car montés rigide dans le cadre contrairement à ceux de la gamme Touring montés sur silent blocs. Du gros couple, de la disponibilité et de la puissance : efficacité et sensations sont au rendez-vous pour les différents usages, du custom tranquille au roadster énervé.

Finition en progrès
Nombre de durites et câbles sont désormais mieux dissimulés, le nouveau radiateur d’huile bien intégré, les pièces en acier remplacées par de l’alu sont bien plus belles (et ne rouilleront pas) et les instrumentations sont à la fois mieux intégrées et plus complètes. Quant au chrome satiné réservé aux culasses du modèle Fat Boy, il donne un aspect super léché. De très, très beaux jouets.

Ces changements côté partie-cycle, moteur et suspensions sont la promesse de machines plus dynamiques et plus agréables sur nos routes européennes. Consultez immédiatement l’essai des Breakout, Fat Boy, Slim, Heritage, Deluxe, Street Bob, Low Rider et Fat Bob. Et retrouvez notre dossier complet sur toutes ces nouveautés dans le numéro 340 de Moto Magazine, chez votre marchand de journaux le 31 août 2017 !

À découvrir dans Moto Mag’ !

Retrouvez dans le Moto Magazine de septembre 2017 (sortie le 31 août) un dossier complet sur la gamme Harley-Davidson Softail 2018. Tous les essais des nouveautés motos, rodages comme comparatifs, sont publiés dans Moto Magazine.
Pour être sûr de les lire, abonnez-vous en ligne !


 - 
Publicité