Nos confères d’Auto Plus nous apprennent (sans surprise) que les radars se portent à merveille et que le contrôle de la vitesse reste un business très juteux. La publication du rapport 2016 de la Cour des comptes (différée pour ne pas fâcher l’électeur) donne un bon aperçu de la rentabilité du contrôle automatisé.

Tout est en hausse
Le nombre de radars atteignait 4 398 au 31 décembre 2016, soit une hausse de 282 en un an. Pour expliquer cette « bonne année » 2016, signalons également la modernisation de certains radars afin de leur donner la fonction double sens.
Le nombre de radars mobiles mobiles s’établit pour sa part à 383. Pour mémoire, ils n’étaient que 46 à sillonner l’Hexagone en 2013. Enfin, les autorités ont remplacé, en 2016, 150 cabines classiques par des radars autonomes (dits « de chantier ») autrement plus piégeux.

Plus de radars mais aussi plus de flashs
+ 26% ! En 2015, les radars ont flashé 20,24 millions de fois. En 2016, ils se sont allumés 25,6 millions de fois. No comment ! Conséquence logique, le nombre de PV a lui aussi augmenté passant de 13,3 millions en 2015 à 16 millions en 2016.

Chiffre d’affaire
La recette s’établit à 920,3 millions d’euros en 2016 (+17 %). Gageons que les autorités visent le milliard pour 2017 !

A l’heure des vacances et des week-ends prolongés, redoublez donc d’attention pour éviter de faire partie des statistiques. Bonne route quand même.



À découvrir dans Moto Magazine

Tous les essais des nouveautés, rodages comme comparatifs, sont publiés dans Moto Magazine. Pour être sûr de les lire, abonnez-vous en ligne !




Publicité
Publicité