En images

Taxe écolo : et les motos ?

Renseignement pris auprès de ses conseillers, le « pour l’instant » s’étend à de longs mois. La raison ? « Ce bonus écologique a été très complexe à mettre en place », s’est exprimé le ministre, semblant las de tant de discussions. Il n’a pas précisé le coût supporté par l’Etat sur ces primes, mais c’est là, plus que dans les discussion avec les constructeurs auto, que le bât a blessé. Car les caisses de l’Etat sont vides…
- « L’idée est que le bonus écolo soit financé par le malus », s’est empressé de préciser le ministre. Car, les véhicules émettant plus de 160 g CO2/km seront vendus contre un malus allant de 200 à 2600 € (pour les voitures émettant plus de 250 g CO2/km).

Cette dernière catégorie ne concerne que 1 % des véhicules neufs vendus. On y trouve les grosses cylindrées sportives et autres 4x4 inspirés des modèles de l’armée américaine…
- « Nous voulons créer une dynamique de révolution écologique », a insisté Jean-Louis Borloo. Dommage que ses services n’aient pas jugé utile d’associer à l’effort commun les propriétaires de deux-roues à moteur.

Publicité
Infos en plus
Publicité