Beaucoup de Français s’insurgent sur la taxe carbone, que diraient-ils s’ils vivaient aux Pays-Bas ? Le ministère néerlandais des Transports a annoncé, le 13 novembre 2009, son intention d’instaurer une taxe au kilomètre parcouru pour 2012. Cette taxe a été approuvée par le gouvernement, mais doit attendre la validation du Parlement hollandais.

La valeur de cet impôt varie en fonction de la taille et des émissions de CO2 des véhicules. Le prix de base : 3 centimes d’euros par kilomètre en 2012. La facture sera de plus en plus salée : 4,6 centimes en 2015 et 6,7 centimes en 2018. Pour l’instant, la taxe ne s’appliquera qu’aux automobilistes : les deux-roues, par exemple, seront épargnés.

Cette taxe en remplacera deux autres existantes. La première s’applique sur l’achat d’une voiture neuve. La deuxième est une taxe annuelle semblable à nos anciennes vignettes.

Comment connaître le nombre de kilomètres parcourus ?
C’est la méthode Big Brother qui a été retenue. Chaque véhicule sera équipé d’un GPS qui géolocalisera la voiture. Le système transmettra à un bureau de perception le kilomètre parcouru, le lieu où se trouve le véhicule et l’heure. Il n’est pas difficile d’imaginer que le GPS donnera également la vitesse moyenne et instantanée.

Le gouvernement se met sous couvert d’une politique environnementaliste. Il promets que cette taxe réduira considérablement les bouchons, mais aussi de 15% le nombre total de kilomètres, de 10% les rejets de CO2 et de 7% la mortalité sur les routes.

En d’autres termes, chaque automobiliste aura un mouchard intégré dans sa voiture. Comment ne pas craindre, à long terme, une utilisation pour la répression routière ?…

Publicité
Publicité