Bilan occasion

En images

Honda 125 CG jusqu’à 2001 Honda 125 CG : très économique Honda 125 CG 2004 : enfin le disque Bilan occasion Honda 125 CG : sortie en 75
Article

La lignée des CG

A la suite du CBS à arbre à cames en tête, la Honda 125 CG impose le mono quatre-temps culbuté. Elle se veut le moyen de transport le plus économique qui soit. L’engin n’a pas subi d’évolution majeure depuis 75 ! Le carter de chaîne étanche, les freins à tambour et les pompes à vélo à l’arrière (amortisseurs) sont d’origine. Seules deux retouches d’habillage ont modifié sensiblement l’esthétique de la machine, en 87 et 93.

Points à surveiller

Difficile de trouver des CG qui n’ont pas beaucoup roulé !

A partir de 40 000 km, une segmentation neuve et un rodage de soupapes sont recommandés, mais certaines machines s’en passent (la perte de puissance n’est pas un critère prioritaire sur cette moto...). Les amortisseurs sont aussi médiocres neufs qu’après dix ans de service et il n’existe pas d’adaptables. Pour limiter la faiblesse chronique des freins, pensez à vérifier que les réglages (levier et tambour) ne sont pas en bout de course, trahissant des mâchoires usées jusqu’à la corde. En milieu urbain, la fréquence des vidanges et de remplacement de la bougie sera augmentée (2500 km). Pensez aussi à inspecter la cartouche du filtre à air, qui peut être colmatée. Tous ces éléments rendent difficiles le démarrage à chaud, qui ne s’effectue toujours qu’au kick (gare aux sueurs).

Mémo

Moteur : Au-delà de 40 000 km, préférez un modèle ayant eu son “coup de fouet” (segmentation, rodage de soupapes). Vérifiez la fréquence d’entretien (4 à 6 000 km). A voir sur le carnet d’entretien.

Bras oscillant : Insuffisamment guidé par les amortisseurs, l’axe du bras oscillant peut s’user, se déformer ou gripper. A vérifier en essayant de bouger le bras latéralement.

Embrayage : A-coups au levier si garnitures usées (disques) ou cloche déformée.
Au-delà de 40 000 km, privilégiez une machine reconditionnée de ce côté (factures).

Témoin de point mort : certains modèles ont une faiblesse chronique de ce côté, due à un défaut d’étanchéité du contacteur, ou à un fil écrasé lors d’un remontage du carter.

Freins : Vérifiez les réglages de câbles (levier droit, pédale, cames des tambours) ainsi que l’état et le cheminement des gaines (dénudées, pliées, coudées, épissurées, etc.).

Amortisseurs : Contrôlez l’absence de jeu à la roue AR (axe du bras oscillant usé, déformé ou grippé) ou d’usure asymétrique du pneu. Il n’existe pas d’adaptables.

A l’usage

- Pneu AV
de 10 000 à 50 000 km - moyenne 25 000 km
- Pneu AR
de 10 000 à 25 000 km - moyenne 15 000 km
- Plaquette AV
de 10 000 à 30 000 km - moyenne 15 000 km
- Plaquette AR
de 15 000 à 50 000 km - moyenne 35 000 km
- Kit chaîne
de 10 000 à 80 000 km - moyenne 40 000 km
- Conso moyenne
3,5 l/100 km

 - 

Commentaires (12)

Infos en plus
Publicité