Essai
Article

Deux ans après les évolutions esthétiques et dynamiques apportées à la gamme Touring via le projet Rushmore, c’est désormais au niveau du moteur que Harley-Davidson mène sa révolution. Le fameux Twin Cam qu’on trouvait dans la Street Glide (et dans toute la gamme Touring depuis 18 ans) est désormais remplacé par un nouveau V-twin à 4 soupapes par cylindre baptisé Milwaukee Eight.

Vidéo : l’essai de la gamme Harley-Davidson 2017, écoutez le nouveaux moteur


Nouvelles suspensions
Posée lascivement sur sa béquille latérale, la nouvelle Street Glide ne risque pas de créer la surprise : la forme des deux valises démontables qui font la particularité des baggers, la fameuse tête de fourche « battle wing » en forme de nez de cochon ou l’impressionnant réservoir en acier de 23 litres ont exactement la même forme que sur le modèle qu’elle remplace. Inchangé aussi, le cadre tubulaire en acier reçoit simplement de nouvelles suspensions, à savoir une fourche Showa à double ressort à l’avant (non réglable) et des combinés à émulsion (réglables en précharge via une molette).

Bienvenue à bord
À son bord, la position est toujours aussi confortable : tableau de bord hyper large, petit compteur à aiguille, court saute vent protégeant en-dessous du nez et bras ballants sur le guidon haut placé. Le fessier s’enfonce toujours aussi confortablement dans l’énorme selle et les jambes reposent sur de larges repose-pieds wagon placés légèrement en avant.
On notera les efforts faits sur le passage des nouveaux échappements, plus éloignés des jambes. Voilà qui devrait permettre de souffrir un peu moins de la chaleur lors des trajets urbains (non effectués lors de cet essai).

Moteur tout nouveau
Le moteur n’a par contre plus aucune pièce commune avec l’ancien modèle. Malgré une certaine ressemblance, on note en s’approchant qu’un important travail a été fait sur son encombrement : transmission primaire moins large, affinement du filtre à air malgré l’augmentation de cylindrée (on gagne près de 55 cm3) et apparition de ces fameuses culasses à 4 soupapes. Le V-twin semble plus fin... il n’a pas perdu de poids pour autant.

Malgré la disparition d’un arbre à cames, le nouveau balancier d’équilibrage (chargé d’éliminer les nombreuses vibrations) et un stator plus impressionnant (pour optimiser la charge électrique) le maintiennent au même poids que l’ancien modèle. C’est donc du côté des sensations qu’on ira chercher la nouveauté.

« Potato sound »
Dès la mise en branle du Twin 107, les connaisseurs constateront deux choses troublantes : ni le guidon ni la roue ne vibrent et ne sautillent à l’arrêt. Le ralenti est plus bas qu’auparavant (850 tr/min contre 1 000 auparavant) ce qui permet de profiter encore plus du fameux potato-sound… même s’il a été soigneusement épluché pour l’occasion !

Moins de vibrations
En refondant le moteur et en éliminant de nombreux bruits mécaniques, les ingénieurs ont pu redonner un peu de voix aux échappements. Les puristes pesteront d’emblée contre ce filtrage qui aseptise légèrement le caractère de la machine, mais les rouleurs aux poignets fragiles et aux oreilles fines y gagneront au change.

Un coup de botte sur le sélecteur double branche, et la nouvelle mécanique révèle d’autres avantages : boîte plus douce, levier d’embrayage hydraulique plus souple (et désormais assisté d’un système anti-dribble)... Les rapports passent avec une onctuosité inespérée. Parfait pour profiter pleinement des 10 % de couple supplémentaires annoncés, soit 15 m.kg à 3 250 tr/min contre 11 m.kg précédemment.

Reprenant sans hoqueter dès 1 200 tr/min sur le troisième rapport, le nouveau twin s’avère plus souple à bas régime, grâce aux nouvelles culasses 4 soupapes. Capable de cruiser paisiblement sur la highway à 130 km/h entre 2 et 3 000 tr/min, il peut aussi tracter sans aucune peine jusqu’à plus de 5 000 tr/min au rupteur, dépassant allègrement les limitations de vitesse locales. Eh oui, bien menée, une Harley peut aussi rouler fort.

Et sur ce point, les nouvelles suspensions font un meilleur travail qu’auparavant, même si les 361 kg (à sec) de l’ensemble restent délicats à placer sur les revêtements abîmés ou lors des freinages, où les éléments couplés Brembo font malgré tout un bon travail…

Verdict
Plus de couple, moins de vibrations et de meilleures suspensions, voilà qui devrait satisfaire les amoureux de tourisme en Harley. Le nouveau twin 107 à culasse 4 soupapes de la Street Glide parvient aussi à conserver l’essentiel du caractère Harley. Une réussite qui devrait permettre au modèle de rester loin des cylindres refroidis à eau pour encore un bon moment.

Dans la Boutique Motomag.com

Retrouvez dans Moto Magazine n°331 (octobre 2016) l’essai complet de toute la gamme 2017 de Harley-Davidson. Pour ne rater aucun numéro, abonnez-vous en ligne !

Moteur Milwaukee-Eight 1745 cm3 : ce qui change

  • 55 cm3 en plus
  • 11 % de couple en plus
  • Culasse 4 soupapes contre 2 précédemment
  • Conduit d’admission et d’échappement 50 % plus large
  • 1 seul arbre à came
  • Double allumage
  • Aucun jeu aux soupapes nécessaire
  • Balancier d’équilibrage
  • 50 % de charge électrique supplémentaire (nouveau stator)
  • Nouveau dessin de l’échappement pour réduire la chaleur dégagée
  • Moteur moins large : chaine primaire plus étroite et boitier de filtre à air affiné.

Commentaire (0)

Fiche technique

Harley-Davidson Street Glide Special (Données constructeur)
Moteur
- Type : bicylindre en V à 45°, 4T, 1 ACT, 4 soupapes par cylindre refroidi par air et culasse refroidie par huile
- Cylindrée (al. x cse) : 1 745 cm3 (100 x 111,1 mm)
- Puissance maxi : 90 ch à 5 450 tr/min
- Couple maxi : 15 m.kg à 3 250 tr/min
- Alim./dépollution : injection/Euro 4
Transmission
- Boîte de vitesses : 6 rapports
- Transmission finale par courroie
Partie-cycle
- Frein Av (étrier à x pist.) : 2 disques Ø 320 mm (4 opp.)
- Frein Ar (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 300 mm (4 opp.)
- Pneu Av : 130/60B R19 (61H)
- Pneu Ar : 180/65B 16 (81H)
- Réservoir (réserve) : 22,7 litres (4,9 l)
- Poids annoncé : 361 kg à sec
- Hauteur de selle : 685 mm
Pratique
- Coloris : noir, bleu, gris, rouge, blanc, orange, peintures customs
- Garantie : 2 ans pièces et M.O.
- Prix : 26 190 €

Publicité