En images

Le 25 mars 2017, l’antenne d’Aveyron de la Fédération française des motards en colère (FFMC 12) a appelé les conducteurs de deux-roues motorisés à se mobiliser avec elle, qui organisait une action pour dénoncer les infrastructures routières dangereuses, et particulièrement les glissières de sécurité.

Sur la route départementale 62 (RD 62), les rails ont été remplacés, mais leurs poteaux de fixation ne sont pas protégés d’une lisse-basse. En cas de chute, puis de glissade, un motard peut heurter ces poteaux et subir de graves blessures.
L’ajout d’un dispositif de retenue pour motocyclette est pourtant exigé par une circulaire ministérielle datant… de 1999, pour toute glissière installée le long d’une route en courbe, dont le rayon de celle-ci est inférieur à 400 mètres.

Guillotines à motards
Dès 13h30, les motards sont partis de Rodez en direction de Flavin pour disposer des pneus siglés FFMC autour des poteaux, ainsi qu’une banderole rappelant que les glissières non doublées sont des guillotines à motards.

Nombreux points noirs sur les routes d’Aveyron
La FFMC 12 n’a de cesse de dénoncer l’implantation d’infrastructures dangereuses pour les usagers en deux-roues motorisés. Elle l’avait signalé en 2015 déjà, lors d’une réunion à la préfecture d’Aveyron. Rien n’a bougé depuis !

« Nous ne comptons plus les installations dangereuses en bordure de chaussée, déplore Emmanuel Martinez, coordinateur de la FFMC12. Des infrastructures que nous signalons, et qui sont très agressives en cas de chute pour les motards mais aussi pour les autres usagers même carrossés. Nous pourrions malheureusement citer de nombreux exemples ».

Appréhender la construction, la réfection d’une route en tenant compte des impératifs de sécurité liés à la conduite d’un 2RM, voilà ce que demande la FFMC 12 aux autorités locales, relayant un leitmotiv de la FFMC sur le plan national. « Il ne tient qu’aux acteurs de prendre conscience de cette problématique, souligne Emmanuel Martinez. Encore une fois, la FFMC 12 est obligée de monter au créneau afin d’éveiller les consciences sur ces enjeux et de rappeler les lacunes de la sécurité routière dans ces domaines ».

À ces fins, un courrier a été adressé au Préfet de l’Aveyron ainsi qu’au président du Conseil Départemental. Mais l’occasion était belle de rappeler aux élus leur devoir, à l’approche des échéances électorales : « les motards ne lâcheront rien et continueront de battre le pavé pour défendre leurs droits et se battre contre des mesures aussi inutiles qu’inefficaces ! »

La FFMC 12 espère que, par ce type d’actions, le message des motards sera entendu par tous les acteurs locaux et nationaux, et qu’enfin, une réelle prise en compte des 2RM pourra être mis en œuvre. Elle espère aussi une réelle concertation lors de nouvelles implantations d’infrastructures dans le département.

L’antenne appelle par ailleurs ses militants à manifester contre la politique de sécurité routière motophobe qui est la règle en France. Elle organise un cortège, au départ de Rodez le 20 mai prochain, pour rejoindre la manifestation régionale organisée par la FFMC 63 à Clermont-Ferrand.
Retrouvez les lieux de rendez-vous en cliquant ici.

Dernière minute : le Conseil départemental s’engage par courrier à doubler les rails guillotines !
Dans un courrier envoyé à l’antenne FFMC 12 le 12 mai 2017, le Conseil départemental de l’Aveyron s’engage à équiper d’une lisse-basse les glissières de sécurité que les motards en colère ont protégées de pneus. L’action de l’antenne FFMC de l’Aveyron a donc été concluante.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité