En images

Sept mois après leur première opération, et n’ayant pas de nouvelles de la promesse qui leur avait été faite sur la mise en place d’un rond-point sur la commune de Tavel (30), la Fédération française des motards en colère du Gard (FFMC 30) a mené, en association avec le Comité de défense de l’environnement de cette ville, une nouvelle action.

Intersection mortelle
Pour rappel, l’intersection de la RD 177, qui relie Tavel à Pujaut et de la RD 6580 qui relie Bagnols-sur-Cèze à Avignon, est le théâtre de nombreux accidents. Seuls deux panneaux stop sont installés sur la RD 177 pour permettre la traversée de la RD 6580, très encombrée. Autre problème d’infrastructure, le tourne-à-gauche situé au milieu de la départementale procure lui aussi pas mal de frayeurs.

Promesse d’un rond-point
À la suite de l’action du 1er avril menée par la FFMC 30, les motards avaient obtenu de la part d’Olivier Gaillard - vice-président du Conseil départemental délégué aux transports - la promesse de la mise en place d’un giratoire en 2018. Dans l’intervalle, une sécurisation de cette intersection devait être faite afin d’empêcher le tourne-à-gauche dans les deux sens de circulation.

Rien n’a bougé
« Depuis lors, Olivier Gaillard a été élu député LREM, et rien n’a été fait au niveau de l’intersection - constate Jacques Barac, coordinateur de la FFMC 30. Un nouvel accident grave, impliquant 2 voitures, s’est encore produit le 14 octobre à cet endroit. Cinq personnes ont été grièvement blessées, dont une dame, évacuée dans le coma par hélicoptère, et qui est actuellement handicapée. J’ai contacté Martin Delord, le nouveau président délégué aux infrastructures et aux déplacements qui m’a indiqué que rien n’était prévu au calendrier et qu’un vote aurait lieu en décembre pour la création d’un giratoire. Nous avons donc décidé de nous mobiliser de nouveau en compagnie du comité de défense de l’environnement de Tavel »

Nouvelle action
Samedi 25 novembre, une quarantaine de motards étaient donc présents accompagnés par des habitants des villages voisins, des mères de famille avec leurs enfants, une maîtresse d’école… Tous sont venus exprimer leur inquiétude face à cette situation.

Convaincre
Pour marquer les esprits et insister sur la dangerosité du lieu, un mannequin de motard accidenté a été réalisé par le comité de défense. Les militants ont mis en place un barrage dans les deux sens de circulation pour aller à la rencontre des usagers. Près de 400 tracts ont été distribués en moins d’une heure. Cette action a reçu le soutien des automobilistes qui connaissent le danger de ce croisement pour emprunter régulièrement cette route.

Élus absents
« Il est à noter qu’aucun élu n’est venu malgré les invitations que nous leur avons envoyées. Malgré tout, nous espérons bien que l’action commune menée avec Patrice Bigot, vice-président du comité de défense de l’environnement de Tavel, portera ses fruits et que les élus du Conseil départemental tiendront enfin leurs promesses », conclut Jacques Barac.

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité