Marc Coma ne s’est pas ensablé lors de la 9e étape du Dakar 2014, le 14 janvier dans le désert de l’Atacama. L’Espagnol a conforté sa place de leader du général en remportant sa 23e spéciale sur le Dakar, la 2e en 2014, avec 1’21’’ d’avance sur Joan Barreda Bort, et 5’28’’ sur le Français Cyril Despres.

Compliqué
« C’était une étape compliquée, commente le numéro 1 à moto. Très rapide au début, ensuite nous avons trouvé une belle portion de dunes. C’est là que j’ai essayé de rattraper Joan, et quand je l’ai rejoint, j’ai juste continué à le suivre jusqu’à la fin. C’est une bonne journée pour moi. La psychologie joue à ce stade, mais c’est important depuis le début. Je vais essayer de continuer comme ça. »

Pénalité
Barreda Bort, lui, a écopé dans l’après-midi d’une pénalité de 15 minutes pour vitesse excessive dans une zone contrôlée.

Abandon
Derrière, nouveaux problèmes pour Alain Duclos, trahi par une soupape de sa Sherco et contraint de rallier le bivouac « à la ficelle » derrière son coéquipier Francisco Errazuriz. Le Franco-Malien abandonne.

Ses malheurs permettent au porteur d’eau de Coma, Jordi Viladoms, 6e du jour, de respirer en 3e position du général avec 28’21’’ d’avance sur le régulier Chilien Jeremias Israel Esquerre.

Isolé...
Lancé dans une folle remontée au classement général, Cyril Despres gagne encore une position et pointe 8e, à près de 2h30’ du leader Marc Coma. Il reste le seul Français en haut de tableau.

Mention spéciale pour Laia Sanz, première féminine du classement général, qui signe un fantastique 9e meilleur temps du jour.


FR - étape 9 - Auto/Moto - Résumé de l’étape... par Dakar

Publicité

Commentaire (0)

Publicité