Depuis maintenant 10 ans, les Lyonnais du Club des 3A (Amateurs d’Automobiles Anciennes) accueillent des motocyclettes au sein du salon Epoqu’Auto. Sous la houlette de Daniel Denis et Luc Doutaz, plus de 120 motos ont été exposées pour cette 39e édition. Tout au long des larges allées, de nombreux clubs motos et 14 professionnels y tenaient un stand, parmi lesquels des artisans proposant leur savoir-faire et des voyagistes faisant rêver le badaud avec de lointaines randonnées motocyclistes ! En tout l’espace couvrait 2 000 m2.

A l’honneur
Point d’orgue de cette partie réservée aux deux-roues, la superbe exposition consacrée au constructeur mâconnais Monet Goyon dont on fêtait le centenaire. Ce plateau a été préparé par Thierry Roussel et le MCMGKE (MotoClub Monet Goyon Koehler-Escoffier). Une cinquantaine de modèles Monet Goyon et Koehler-Escoffier y étaient mis en valeur dont les exceptionnels 1000 bicylindres.

Bon anniversaire
Autre anniversaire, la marque savoyarde BFG clôturait dans la capitale des Gaules l’année de ses 35 ans. Elle y exposait, notamment, des prototypes de l’usine et une moto de l’escorte présidentielle.
Souvenirs de jeunesse garantis pour les cinquantenaires et plus sur les stands du Club français du cyclo-sport ou des clubs Vespa et Lambretta.

Se défendre également
Fidèle à la manifestation depuis quatre ans, l’antenne de la Fédération française des motards en colère du Rhône (FFMC 69) s’affichait à coté de l’emplacement de la Mutuelle des Motards. En plus de gérer la consigne casques de l’évènement, les militants ont d’informé les visiteurs sur la mise en place, non pas d’une ZCR comme à Paris, mais d’une ZPA (Zone de Protection de l’Air) nettement moins restrictive même si la FFMC 69 se bat aussi contre.

Du beau monde
Parmi les personnalités présentes, soulignons la gentillesse et la disponibilité de Germaine L’Hermet sur le stand MCMGKE. Aujourd’hui nonagénaire, elle était pilote d’usine chez Monet Goyon au début des années 50 et a participé à de nombreux rallyes et courses de cotes, en 200 cm3 puis en 125.

Bien sûr, Epoqu’Auto est un salon d’abord « auto » mais la partie « moto » est plus que conséquente et d’un haut niveau. Les 70 000 amateurs de belles mécaniques qui se sont pressés durant ces trois jours sous les halles de Lyon Eurexpo en sont repartis ravis. Vivement la quarantième édition.

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité