Accueil > En attente de décision > Moto à Paris : offensive de la préfecture de police

Moto à Paris : offensive de la préfecture de police

vendredi 5 janvier 2007

À Paris, durant les neuf premiers mois de l’année 2006, le nombre d’accidents de la route a augmenté. La catégorie des usagers de deux-roues motorisés connaissant la hausse la plus importante, la préfecture de police leur promet une action plus « offensive » et plus « ciblée ».

Le nombre total de victimes d’accidents serait passé de 6.225, entre janvier et septembre 2005, à 6.546 pour la même période en 2006. Une hausse de 5 %. Pour les seuls pilotes de deux-roues motorisés (2RM), la hausse s’établit à 9,8 %. Pour l’ensemble de l’année, on dénombre 27 tués dans cette catégorie, contre 18 en 2005.

JPEG - 42.6 ko
Pour Roland Maucourant, les plus mauvais élèves parmi les conducteurs de 2RM sont ceux de scooters. Ils éprouveraient un sentiment de liberté exacerbé, qui rendrait leur conduite entre les files dangereuse.

Deux explications
Roland Maucourant, contrôleur général de la police nationale et chef de projet sécurité routière à la préfecture de police, voit deux causes principales à ce résultat. Cité par Le Monde, il explique que « la première cause de cette hausse, c’est la progression du parc de deux-roues. Selon la mairie, il a augmenté de 14 % ». Notons que cette hausse est supérieure à celle des accidents. Il est alors logiquement déductible qu’en réalité, l’accidentologie motarde est en baisse.

M. Maucourant pointe ensuite la mauvaise attitude des conducteurs de 2RM, surtout ceux de scooters. « Les conducteurs de scooters éprouvent, de plus en plus, un sentiment de liberté, notamment dans les embouteillages. Ils remontent souvent les files de voitures de manière dangereuse et effectuent trop de slaloms. Cependant, la première cause d’accident reste la vitesse excessive. »

Scooter, vitesse et répression
Passons sur la vitesse, qui, en soi, constitue plus un facteur aggravant qu’une cause d’accidents. Les conducteurs de scooters 125 cm3 semblent particulièrement visés par M. Maucourant. Cette catégorie est principalement constituée d’automobilistes. En leur imposant depuis le début de cette année une formation, le gouvernement fait un pas vers la prévention.

En annonçant des contrôles intensifiés des 2RM pour 2007, notamment de la vitesse, la préfecture de police, elle, nous promet plus de répression. Un pas en avant, un pas en arrière ?

G. Acerra

(source Le Monde, 4/01/07)

Voir aussi :

- Soutenez la FFMC en portant ses couleurs

- Vous louchez sur les scooters ? Commandez le hors-série Spécial scooter de Moto Magazine

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?