Accueil > En attente de décision > Mini moto : in-ter-dit sur route !

Mini moto : in-ter-dit sur route !

mercredi 13 juin 2007

Dans un communiqué du lundi 11 juin 2007, la Commission de sécurité des consommateurs (CSC) a indiqué qu’elle voulait faire interdire les mini-motos sur la voie publique. Une sorte de rappel de la loi, la plupart d’entre-elles n’étant pas homologuées.

JPEG - 38.5 ko
En France, on dénombre près de 40.000 mini-motos. Certaines, rares, sont homologuées pour la route, ce que dénonce la CSC. Ce pocket-bike est parfaitement prohibé dans la circulation.

Phénomène de mode
Les accidents sur la voie publique impliquant des mini-motos sont de plus en plus nombreux (voir motomag.com 30/05/06). Le phénomène s’explique notamment par l’engouement grandissant pour ces engins, avant tout prévus pour l’apprentissage de la conduite sportive des enfants. Et « dans des structures encadrées », comme le rappelle la CSC.

Nombre d’ados et jeunes adultes à la recherche de sensations « nouvelles » se tournent vers ces motos dont la circulation sur la voie publique est déjà interdite, sauf rares exceptions. Faute de structures dédiées, ou par ignorance de la réglementation, ils pratiquent sur la route et dans les rues.

Homologuées ou non, pas sur la route
« Dans un avis rendu le 14 mai dernier, la CSC demande aux pouvoirs publics de ne plus autoriser la circulation de ces engins, qu’ils aient ou non reçus une homologation », précise l’organisme dans son communiqué. Pour rendre son avis, le CSC a fait tester sept modèles.

Il ressort du test que ces machines « affichent des vitesses maximales trop élevées pour être confiées à des enfants, entre 40 et 54 km/h, et des distances de freinage excessives, supérieures par exemple aux motos de 125 cm3 ». En réalité, certaines machines dépassent les 90 km/h.

Leur utilisation sur route est passible de 1.500 € d’amende selon l’article L.321-1-1 du Code de la route qui précise que « la confiscation, l’immobilisation ou la mise en fourrière peuvent être prescrites dans les conditions prévues aux articles L. 325-1 à L. 325-9 ».

Qualité de fabrication
La CSC s’inquiète aussi de « problèmes de conception » et de « points de non-conformité à la réglementation en vigueur ». Quoi d’étonnant pour des véhicules souvent construit en Chine et essentiellement vendus en supermarché ou sur Internet ?

G. Acerra

- Le site de la CSC
- Pocket-bike, pit-bike et kits mains-libres : les nouveaux cadeaux à la mode
- Leur utilisation n’étant pas anodine, Moto Magazine a consacré un dossier aux mini-motos dans son numéro 233 (à commander en ligne)

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?