Accueil > En attente de décision > 24H du Mans, ça se bouscule au portillon

24H du Mans, ça se bouscule au portillon

jeudi 23 mars 2006

JPEG - 43.7 ko
Le SERT devrait, sans réelle surprise, s’emparer du titre de champion du monde d’Endurance, tellement l’implication du constructeur japonais est importante dans cette discipline.

La réintégration des 24H du Mans au sein du championnat du monde d’Endurance a eu au moins une conséquence : la grille de départ des 24H du Mans 2006 est overbookée !

En effet, pas moins de 65 teams ont postulé pour s’aligner, lors de la deuxième manche de ce championnat (les 22 et 23 avril 2006), alors que seuls 56 équipages seront autorisés à prendre le départ. Il est vrai que cette inflation est provoquée par les 24 teams permanents engagés dans cette compétition. C’est-à-dire ceux qui se sont engagés à disputer toutes les courses du calendrier, et qui recoivent une aide de l’organisateur pour leurs déplacements.

Ces équipes représentent 17 nationalités différentes, depuis les Slovaques au Autrichiens en passant par les Slovènes, les Suedois et les Tchèques, sans oublier les Belges et autres Italiens !

Cela suffira-t-il à relancer l’intérêt du public français, vis à vis de ces concurrents ? On peut penser que non. Car la plupart des équipes sont composées d’illustres inconnus, sauf pour les quelques afficionados de la discipline, qui se comptent sur les doigts d’une main.

Mais la confrontation entre les "pros" et les amateurs devrait se révéler passionante à suivre.

Mais ne faisons pas la fine bouche, le championnat mondial d’Endurance sera d’une lecture plus claire pour les passionnés de courses, puisque désormais il n’y aura plus de concurrence entre les différents titres, comme en boxe avec les WBA et les WBC !!

Bien sûr, on pourra ergoter longtemps sur la réintroduction de la catégorie Superbike en Endurance. Mais on sait, d’ores et déjà, que cela n’est qu’une manière d’occuper le terrain tellement les performances des « Superproduction » sont proches des machines dites « d’usine ». Elles aussi se compteront sur les doigts d’une main.

Rien qu’avec la confrontation des Superbike et des autres machines engagées en Superproduction et Superstock, le rendez-vous manceau devrait tenir en haleine tous les passionnés d’Endurance, même si le SERT possède une large avance dans ce domaine.

T.L.


Voir en ligne : Infos et billets

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?