Sujet

Anonyme
le 12 juin à 14:56

Vingt ans pour Voxan

La 25e édition des Coupes Moto Légende s’est déroulée sur le circuit de Dijon Prenois, en Côte-d’Or, les 1er et 2 juin 2019. Cette grande fête de la moto a mis Voxan à l’honneur cette année. Il y a tout juste 20 ans la marque française commercialisait son premier modèle, le Roadster.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Ternet

le 19 juin à 20:15

Vingt ans pour Voxan

Viendé te présenter sur le faux rhum du VCF et un Voxaniste de ta région se fera surement un plaisir de te faire essayer sa belle (non, ce n’est pas un site d’échangistes).

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 19 juin à 18:15

Vingt ans pour Voxan

Fidèle au twin en général , et quel que soit l’angle entre les cylindres , je ne demande que ça !
En tout cas elles étaient bien belles à Dijon ....... ;-)

Répondre à ce message
auteur
Ternet

le 19 juin à 11:42

Vingt ans pour Voxan

@ludo51 : Rhoooo ... Ton vieux jeu de mots laid me pousse à t’inviter à essayer, au moins une fois dans ta vie, une Voxan.
Après on en reparlera ;-)

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 18 juin à 18:43

Vingt ans pour Voxan

Septiques ? Comme les fosses ? Pauvres Voxan !

Répondre à ce message
auteur
sylvaindesbois

le 18 juin à 05:55

Vingt ans pour Voxan

J’invite tous les septiques, les ronchons, les déçus et ceux qui n’ont pas eu la chance de poser leur fessier sur une VOXAN à venir rencontrer les membres du VOXAN CLUB qui fêtera son 18 anniversaire à la Bourboule en octobre prochain. L’ occasion de tester les qualités de ces machines volcaniques sur leur terre natale. Plus d’infos sur www.voxanclubdefrance.com

Répondre à ce message
auteur
4sStylZ

le 17 juin à 13:37

Vingt ans pour Voxan

Mon père garde un souvenir incroyable de sa Black Magic. 50 000 km et un seul problème arbre à came changés en garantie. Et rien n’a «  cassé  » elle perdait juste en puissance.

Ce n’est pas parce que Voxan n’était pas fiable que ça ne s’est pas vendu, car fiable, ça l’était bien plus que Ducati / Benelli / KTM / Aprilia. L’émission High side en a conclu sur le sujet que ça ne s’est pas vendu tout simplement parce que c’était Français, et je suis plutôt d’accord avec eux.

C’est bien hypocrite de se plaindre que les seules motos Française aujourd’hui ne sont ou pas dans notre budget (Avinton, Midual, Brough Superior) ou alors réservé au tout-terrain (Sherco) alors que nous ne leur avons donné si peu de confiance.

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 17 juin à 11:02

Vingt ans pour Voxan

Sans vouloir polémiquer et tout en soutenant (sentimentalement) la marque , il faut quand même reconnaître que si c’était si bien que ça , il s’en serait vendu bien plus voilà 20 ans ...
Esthétique particulière (française quoi) , fiabilité pas forcément au dessus de tout soupçon , prix de vente excessif , réseau peu dense et/ou peu enthousiaste , partenariats commerciaux pas forcément judicieux , bref , le cocktail idéal pour un échec à moyen terme...
L’exemple de la 350 Motobécane dans les années 70 en était déjà la preuve !
Il ne suffit - hélas - pas de se revendiquer de noms ou marques connus (Renault , Chevallier , Magny-Cours...) pour pérenniser le succès de l’entreprise et beaucoup de constructeurs peuvent également revendiquer nombre de modèles fiables ayant dépassé les 100.000 km.
Le problème MAJEUR est qu’en France , la culture moto a disparu depuis au moins 60 ans et que rien ni personne n’y croit depuis lors , donc toute machine fût-elle novatrice , efficace et fiable voire jolie (4 critères pourtant quasiment difficiles à concilier simultanément dans l’Hexagone) sera vouée à l’échec car les rouages financiers ne suivront pas , faute d’enthousiasme....
La production nationale restera artisanale et anecdotique voire homéopathique (Midual , Avinton...) , les investisseurs ayant plus foi dans les usines de montage Yamaha à Saint Quentin par exemple , que dans une production en série nationale à l’avenir incertain...

Répondre à ce message
auteur
sylvaindesbois

le 15 juin à 07:07

Vingt ans pour Voxan

Certes, comme toute nouvelle fabrication, les toutes premières VOXAN ont pu avoir des soucis, toujours pris en charge par l’usine et le réseau.
Aujourd’hui, ces VOXAN de première génération sont fiabilisées et bon nombre d’entre elles ont dépassé les 100000 kms.
Le moteur V72 a été développé par les ingénieurs de SODEMO à Magny Cours, qui ont conçu, entre autres, le V10 RENAULT F1 dont le record de 5 victoires consécutives n’est toujours pas égalé.
La partie cycle a été développée par Alain CHEVALLIER, dit "le sorcier" sans qui les YAMAHA de GP ne seraient jamais montées sur le podium.
Aujourd’hui, rouler en VOXAN est un vrai privilège.
Le club qui est né de la mobilisation pour sauver la marque compte plus de 400 membres actifs, avec une vraie solidarité et convivialité, après toutes ces épreuves subies tout au long de ces années difficiles.
J’en profite pour remercier les rédacteurs de MOTOMAG, les FFMC, et la MUTUELLE des MOTARDS qui ont toujours apporté leur soutien dans la défense de la moto auvergnate.
Et longue vie à MIDUAL, machine d’exception, la parfaite synthèse du savoir-faire hexagonal.

Répondre à ce message
auteur
Ternet

le 14 juin à 19:31

Vingt ans pour Voxan

Durs choix cornéliens qui se présentent à toi, motard de bons goûts. Quant au design final du Scrambler, il faut s’en prendre plus à l’administration qu’au constructeur ...

Répondre à ce message
auteur
Electropaul

le 14 juin à 18:42

Vingt ans pour Voxan

Je sais, je sais ...mais comme dit, le design final était décevant par rapport au concept scrambler initial et je sais aussi que mes arrêts aux stands sur les derniers salons visités l’ont été chez Midual et Brough Superior... ça reste toujours 10 x moins cher qu’une Bugatti qu’on fabrique à côté de chez moi , mais ça représente aussi le montant cumulé si je veux racheter et faire retaper toutes les bécanes que j’ai eues ou dont j’ai rêvé dans ma jeunesse ! Mais why not si l’occase se présente ?!

Répondre à ce message
auteur
Ternet

le 14 juin à 11:10

Vingt ans pour Voxan

Sans te jeter la pierre, Electropaul, tu n’as surement pas été le seul à changer d’avis ou à ne pas faire confiance en se disant qu’il est urgent d’attendre avant d’en acheter une. C’est ballot, ça aurait bien aidé l’usine et tu as raté quelque chose. Tu peux encore te rattraper sur le marché de l’occase. Attention ; risque d’accoutumance non négligeable.

Répondre à ce message
auteur
Electropaul

le 13 juin à 14:59

Vingt ans pour Voxan

Bien avant Triumph ou Ducati, Voxan a relancé la mode du néo Scrambler high tech dont j’ai eu le coup de foudre dans sa version orange. Et, bien que la version finale était esthétiquement assez éloignée du proto, j’ai passé la commande, versé un acompte, reçu mon porte clés et tee shirt et ai été invité à Issoire. Fier de pouvoir contribuer à la renaissance de la moto française. Moins d’un mois avant la livraison Voxan déposait le bilan. J’ai douté. Comme le distributeur/concessionnaire qui m’a converti le BDC pour un V-rod, que j’ai gardé très peu de temps. Regrets. Mais la morale dans cette histoire est, qu’une fois de plus, des français étaient visionnaires, la technologie était au rendez-vous, mais pas les capitaux. Il faut du temps pour qu’une start up décolle, d’autant plus quand elle disruptive avec les codes du moment. 20 ans après, on est à nouveau en train de se fourvoyer complètement sur la moto électrique "sans avenir". Les (capitaux) US et chinois, eux, y vont à fond. Mais on a Mash :)

Répondre à ce message
Documents joints :

auteur
Lonewolf

le 12 juin à 21:29

Vingt ans pour Voxan

(1000 café racer, et non roadster...)

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 12 juin à 21:27

Vingt ans pour Voxan

Rhaaaa, j’en suis malade chaque fois qu’on évoque les Voxan... Je pense avec émotion à la 1000 roadster, que j’ai fait l’erreur de ne pas acquérir tant que c’était possible (en neuf). Cette moto était certainement dotées de défauts de jeunesse, mais elle n’était pas "mal née", elle était efficace et avait un potentiel énorme. De plus, et ce n’est pas rien, elle avait un look à tuer et c’était (ça reste) une des plus belles motos jamais produites.

Répondre à ce message
auteur
paulovox35

le 12 juin à 19:36

Vingt ans pour Voxan

Bonjour
la voxan était une jolie moto et "bonne moto " (humour)à part :
1ères modèles sans calorstat donc pipi sous grande chaleur
finition habillage qui se fendillait (cout 500€)
le compteur qui làchait(+100€)
le joint de culasse arrière qui làchait
le roulement principal de boîte qui làchait (+1000€)
les arbres à cames en acier mou(1600€)
l’accessibilité mécanique au top : 1/2 journée pour changer la bougie avant.
à part cela le look, le chassis étaient bien
revendue sans aucun regret

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 12 juin à 18:27

Vingt ans pour Voxan

Vox populi à défaut d’être populaire !
Ai reconnu la crinière du GG sur une des photos :+)
Eric.

Répondre à ce message