Sujet

Etienne
le 7 juillet 2011 à 15:03

BMW R 1200 R Classic

Après la R 1200 GS et la R 1200 RT, c’est au tour du roadster de profiter du véloce bicylindre à double arbre. La firme en propose une version dénommée Classic, arborant un joli look rétro. C’est cette dernière que nous avons mise à l’épreuve sur les départementales dijonnaises.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 9 février 2012 à 07:29

BMW R 1200 R Classic

Bonjour,
Je suis surpris que personne ne parle de la technologie de cette moto.
Il est tres rare de voir une marque innovee autant.
Pour le reste ............comparer avec d’autres motos et eesayer cette machine avant de la denigrer.

Bonne route a tous et prudence.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 septembre 2011 à 18:54

BMW R 1200 R Classic

Même avec 5l/100 je ne vois pas comment on peut faire 400 kms avec un réservoir de 18 litres réserve comprise.
Il serait bon que les journalistes se renseignent un minimum avant d’ecrire leur papier.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 28 juillet 2011 à 20:33

BMW R 1200 R - LE PIED en taile XXXL

heureux propriétaire d’un R1200R 2011 avec pack sécurité et pack confort + selle haute + alarme. je finis mon rodage (encore 400 kms pour arriver à 1200...) soit 1 week-end où 2..
Effectivement autonomie fantastique, tenue de route exemplaire et quelle facilité...
J’ai pris sur 4 kms 1 chemin de montagne boueux avec des passages rocaileux et un passage canadien glissant (les connaisseurs apprécieront). J’en avais (presque) regretté de ne pas avoir une 1200GS...dénivellé 400 mètres..
Un vrai vélo et aucune chute.. au retour j’ai constaté malgré la boue que la 1200R n’avait touché où recçu aucun impact et quel bonheur de retrouver le bitume et de pouvoir monter dans les tours (max 4500, rodage oblige)..

En résumé, parfaite sur le bitume et pas mal du tout sur du tout chemin boueux (en battelax d’origine)..à l’occasion...

Ayant fait 11000 kms en bandit 1200S et 20000 en EF100, je ne pensais pas passer à une BMW.
Parti pour acheter une K1300R, je suis revenu avec une R1200R après essai, et franchement, je ne regrette pas....malgré la sonorité moins sexy, mais quel repos pour mes oreilles et celles des passants...

Bonne route et appel de phare à tous et toutes...

+ Sensations
+ sécurité (surtout avec ABS et ASC)
+ confort
+ poids (198 à sec)
+ cardan (zéro entretien)

- prix ? je ne vois pas autre chose, ah si pas d’emplacement pour l’antivol et pour fixer le casque...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 23 juillet 2011 à 00:25

BMW R 1200 R Classic

Faux point morts, puissance entre 6000 et 8000 tr/min (donc dans le dernier tiers du compte tour malgré un bi de 1200 cm), pneus à chambres (alors que BM mixe jantes rayons et pneus tubeless sur ses GS), le tout pour 13 K€ sans les options....options d’ailleurs pas toujours pertinentes si l’on en croit les faibles différences constatées entre les réglages de "l’indispensable" (s’il faut en croire la presse spécialisée) ESA.

Pas de doute, la marque se surpasse question foutage de gueule !

Et en çà, il faut reconnaître qu’elle respecte ses "Classic".

V

Chewie

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 15 juillet 2011 à 09:12

BMW R 1200 R Classic

C’est moche et c’est cher, mais il parait qu’on en a pour son argent...
Drôle de philosophie !
Tout l’esprit BMW, quoi.
J.A.M.A.I.S !!!!

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 juillet 2011 à 17:45

BMW R 1200 R Classic

J’en suis l’heureux propriétaire (ainsi que d’une TBird 97)... Cette moto est aussi agréable à regarder qu’à conduire... vivacité moteur, confort, tenue de route...

Ma Tbird est souvent admirée (elle est comme neuve et légèrement caférisé) et je m’attendais pas à ce que cette BMW attire les regards et les questions... et bien si !

Je rêvais depuis l’âge de 14 ans d’une BMW (R50 à l’époque), j’en ai maintenant 57... cela fait dix ans que j’ essaie des BMW et j’étais toujours déçu (moteur ou look)... là... que du bonheur !

C’est cher (pack 3) mais, au moins, on en a pour son argent !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 juillet 2011 à 14:53

BMW R 1200 R Classic

"On apprécie particulièrement la fonction calculant l’autonomie restante qui s’avère précise au kilomètre près"
Voila qui nous changera de sa devancière (que j’utilise quotidiennement et que j’adore) avec laquelle je suis tombé en panne d’essence la première (et dernière) fois où j’ai fait confiance à son ordinateur de bord.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 juillet 2011 à 13:57

BMW R 1200 R Classic

Je la trouve belle et tentante .Je suis possesseur du modéle 2010 , simple arbre à cames et je dois dire avoir une moto déja hyper polyvalente , : ballades , tourisme ,ville ou la maniabilité est incroyable , attaque dans les cols d’Auvergne ou des Alpes, confort , consommation de 5 l au 100 ...etc,A part ll’autoroute , elle sait absolument tout faire, et bien . Un an et 14000 km plus tard ,je crois que je me laisserais bien tenter pour ce modéle classicdans 1 an , mais les pneus non tubeless me rebutent ,étant habitué au controle de pression de mon R1200 R , non dispo sur ce modéle.......a voir donc

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 juillet 2011 à 13:41

BMW R 1200 R Classic

J’ai pris livraison d’une des premières livrées. J’ai choisi la version normale en rouge car la peinture noire me déçoit : Ca ressemble plus à une peinture de ducati monster, avec la grosse bande blanche, qu’à la peinture BM classique toute noire à filets doubles blancs (ou même pourqoui pas blanc à filets noirs comme sur certaines série 2). S’agissant du moteur elle prend la suite d’une R1200R simple arbre et à l’heure actuelle je suis déja à presque 6.000 km (je fais environ 30.000 par an pour le boulot). Je suis assez d’accord avec l’article : pas assez de différence entre la position "confort" et "sport", quand je monte à Mende ou à Marvejols ou à Langogne (Lozère NDLR), sur les petites routes des Cévennes, la position sport est encore trop souple (mauvais revètements, virages serrés, etc...). Pour le moteur j’ai l’impression d’un léger mieux aux reprises à régime intermédiaire mais c’est peut être subjectif, il faut dire aussi que la précédente accusait 150.000 km, elle était peut être un peu fatiguée (sic). Perso j’ai trouvé plus de différences en terme de motuer entre la R1150R et la R1200R simple arbre qu’entre les deux générations de R1200R. Reste le prix et un reproche personnel : Entre la F800R qui est un autre genre et cette R1200R toujours rien en vue ? Pas de R900R R1000R au programme ???? Non parce qu’une 1200 pour faire à peu près 75 % ville et banlieues et 25 % route j’ai conscience que c’est un peu ridicule.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 juillet 2011 à 08:34

BMW R 1200 R Classic

Malgré la dénomination je ne trouve pas qu’elle fasse si "classique" ou rétro que ça. On est tout de même esthétiquement et dans l’esprit encore assez loin d’une V7, d’une GT 1000, d’une W800 ou encore d’une Bonneville.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 juillet 2011 à 00:14

BMW R 1200 R Classic

Salut à tous,
Belle réussite et bon article, mais je m’étonne encore de voir des chambres à air dans des pneus tubeless. En automobile c’est carrément interdit (échauffement) et quand on veut se dépanner avec une chambre sur une crevaison difficilement réparable sur un pneu neuf sans chambre (cela m’est arrivé), le gentil mécano auto ou moto refuse carrément de le faire et nous explique que c’est dommage mais qu’il faut changer le pneu..
Même en Bavière ça existe des jantes à rayons qui soient Tubeless (motoguzzi, California). lol !
Bonne route.
Jérôme

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 juillet 2011 à 20:35

BMW R 1200 R Classic

Je l’ai essayée, c’est une super moto et je retrouve dans l’article les sensations que j’ai eues. En plus, elle est assez réussi (pour une BM), les allemands n’étant pas les rois du design. Ce matin, à ce propos, j’étais au feu rouge arrêté, à côté d’un Scarver. Est-ce le designer de la Velsatis, qui s’est amusé avec le Scarver, pour enfin aller se pendre en croquant les V-Strom (les anciens modeles) ?...Bref, pour revenir au 1200 r, morbleu qu’elle est chère, ou plutôt, ventrebleu que ma bourse est vide ! C’est dommage, j’aurai bien fait un bout de chemin de vie avec elle.

Répondre à ce message