- Toni Bou, lui, avait bien mal commencé la soirée en se prenant une gamelle pour le moins inattendue lors du show de présentation des pilotes.

- Mais en tête à l’issu du premier tour, le champion du monde sortant allait profiter d’un sérieux avantage ; celui de franchir les zones de la finale en dernier, après avoir ainsi eu le loisir de guetter toutes les trajectoires et erreurs des autres concurrents.
- À commencer par celles d’Adam Raga, multiple vainqueur de l’épreuve phocéenne qui en dépit de son talent et de son expérience se laissait rapidement distancer.

- Ce soir, Albert Cabestany n’avait de toute façon pas besoin des contre-performances des autres pour prendre la tête de la course. Concentré, précis et très régulier, le pilote Sherco est sorti de l’ultime zone avec un tout petit point d’avance sur Toni Bou.
- Lequel ne pouvait plus compter que sur un sans-faute pour remonter à égalité, ce qui aurait obligé les deux hommes à se départager sur un secteur supplémentaire.

- Mais sans doute concentré sur la difficile sortie de cette zone 6, le leader du team Montesa a très vite laissé échapper un pied et la première place du podium.

- Pour Albert Cabestany, pilote talentueux trop souvent cantonné au rôle de second couteau, cette victoire à une saveur toute particulière. Celle d’une première marseillaise, d’abord, mais aussi celle d’une revanche à la régulière sur ses compatriotes.

- Un Espagnol chassant l’autre, la domination de ces derniers sur le trial mondial ne semble décidément pas prête de s’arrêter.

Chargement du lecteur...

Albert Cabestany dans la zone 3

En route vers la victoire, le pilote Sherco nous fait une superbe démonstration de son talent et de son sang-froid.

Publicité

Commentaire (1)

Infos en plus
Publicité