Il n’a pas été spécialement favorisé, puisque la particularité du Trial de Cahors est que les concurrents partent les uns après les autres par ordre croissant, les juniors d’abord et le vedettes confirmés en dernier.
Chacun devait parcourir les mêmes zonez trois fois de suite. Inutile de dire que les juniors ont vite été dépassés par les aînés, sur les mêmes zones !

Certaines zones ont donné des sueurs froides aux concurrents, témoin les zones construites en pierre du pays, qui avaient tendance à s’effriter sous les multiples passages des motos. Les zones situées au dessus du Lot ont rajouté un peu plus de tension aux pilotes, avec l’appréhension de finir dans la rivière ! Mais la zone la plus difficile est la première : un enchevêtrement d’enrouleurs de câble en bois de différentes tailles que beaucoup de pilotes ne passeront pas.

Encore une fois, le spectacle a été au rendez vous, quel plaisir de voir ces acrobates passer les difficultés avec le sourire, ils étaient là pour se faire plaisir et faire plaisir à un public de plus en plus nombreux chaque année.

La date est donc à garder en mémoire et rendez vous l’année prochaine.

Publicité
Publicité