En images

Comparatif caméras : caméra laser Comparatif caméras : trop d’angle Comparatif cameras : la GoPro détronée Comparatif caméras : bienvenue à bord

Le WiFi fait désormais du smartphone un allié des caméras plutôt qu’un concurrent. En intégrant depuis peu cette technologie, les modèles les plus en pointe permettent, par écran interposé, de visionner le cadrage en direct et de commander leurs réglages comme leur mise en marche.

Inconvénients : il faut composer avec un temps de latence de 2 ou 3 secondes et une surconsommation énergétique qui peut diviser par deux l’autonomie déjà limitée de la batterie. Quant à télécharger des séquences pour les partager aussitôt sur le web, c’est théoriquement possible mais souvent très long.

Face à un caméscope voire un appareil photo, le principal atout d’une action cam reste sa miniaturisation, d’où la quasi généralisation de la carte Micro SD comme support d’enregistrement. Tandis qu’il semble désormais acquis que le boîtier doit être solide, étanche et offrir différentes possibilités de fixation ainsi qu’un objectif le plus grand angle possible. Histoire de donner l’impression d’être au cœur de l’action et de réduire les flous de bougé liés notamment aux vibrations.

Considéré comme une niche à l’avenir incertain lors de l’introduction de la première GoPro en 2007, le marché français devrait encore croître de 50 % l’an prochain. La suprématie du leader américain, dont le nom lui-même est devenu synonyme de caméra embarquée, ne sera pas affectée par l’arrivée récente et tardive des grands noms de l’électronique tels Sony et JVC, aux produits encore immatures.

Pour le motard, jamais pourtant le choix n’a été aussi large. D’autres firmes spécialisées ayant su développer de très sérieuses alternatives, qu’au terme de notre comparatif, nous avons fini par préférer en raison de leur ergonomie, de leur facilité d’utilisation voire simplement de leur meilleur rapport qualité/prix.

Reste que leur usage sur la route ne doit pas inciter à l’exhibitionnisme et à la mise en danger de sa vie ou de celle d’autrui. Au-delà du cas de ce motard rattrapé par la justice après s’être filmé à près de 300 km/h compteur, citons celui de ce jeune automobiliste qui, le 4 janvier 2013 en Loire-Atlantique, alors qu’il se prenait pour un « héros », a percuté une voiture circulant en sens inverse. Bilan : 3 morts.

Les résultats complets sont à retrouver dans le numéro de juin de Moto Magazine (n°298). En supplément, montez à bord d’un side-car de rallye (via un QR code) pour juger par vous-même de la qualité des images enregistrées par ces 10 concurrentes !

Publicité
Publicité