En images

Autoroute : un (gros) doute plane

.Or, la privatisation n’a pas modifié l’encadrement juridique des tarifs : leur calcul, sous contrôle de la DGR, est défini par un contrat d’entreprise quinquennal ; et pour 2007, l’État autorisait une augmentation d’environ 2,5 %.
- Mais au premier semestre 2007, l’augmentation du chiffre d’affaires des quatre principales sociétés d’autoroute (APRR, Sanef, Cofiroute et ASF) était bien supérieure à l’augmentation du trafic sur leurs réseaux respectifs.

C’est ce constat, notamment, qui a poussé Patrice Parisé, directeur général des routes, à réclamer aux exploitants des autoroutes toutes les données possibles pour contrôler le respect des barèmes de hausse des tarifs.
- Un travail de longue haleine, puisque pour la seule société APRR, ce sont près de 3500 données qu’il faut éplucher.

(source Le Monde)

Publicité

Commentaire (0)

Publicité