En images

Salon de la moto de Paris 2015 : Mash 50 Fifty Salon moto de Paris 2015 : Kymco PW50

Les motos de 50 cm3 sont peu présentes dans ce salon de la moto de Paris 2015. Nous y avons tout de même dégotté, chez Mash et Kymco, deux jolis petits roadsters, tous deux mus par des moteurs à 4 temps.

Roadster dessiné selon les codes modernes chez Kymco, néo-rétro à l’image des 125, 250 et 400 cm3 chez Mash, ces deux 50 cm3 que l’on aurait appelé jadis des cyclo sports sont bien les seuls, dans ce salon de Paris 2015, à relever le défi de la moto routière 50 cm3. Partout ailleurs, y compris chez MBK on ne trouve plus que des scooters, certes efficaces et pratiques mais sans aucune originalité.

Kymco K-PW 50 moderne et valorisant
Baptisé K-PW 50, le Kymco offre une carrosserie très moderne aux lignes cassées, montée sur un cadre treillis, auquel le moteur est suspendu. Les roues sont à bâtons. La suspension arrière avec mono-amortisseur hydraulique est de type cantilever.

L’ensemble n’est pas sans rappeler les petites KTM (125 ou 200). On regrette le frein arrière à tambour, mais le disque avant, généreux pour la cylindrée, inspire confiance.
Le moteur, un mono 4T à plat inspiré de celui des Dax Honda, n’est doté que de 4 vitesses et d’un embrayage semi-automatique. Un système toutefois éprouvé et plus aisé à utiliser en ville qu’une boîte traditionnelle. Cet engin valorisant est proposé par Kymco au tarif raisonnable de 1.600 €.

Mash Fifty : 50 cm3 néo-rétro branché
Avec son mono vertical 4T à simple ACT, le Mash Fifty est la quasi réplique en 50 cm3 de la 125 Mash Seven Fifty. Le style hésite avec bonheur entre roadster rétro, scrambler et café racer. C’est classique, simple et valorisant autant pour un adulte que pour un jeune branché vintage.

Le freinage est assuré à l’avant par un disque de 220 mm et à l’arrière, hélas, par un tambour. Le moteur est équipé d’une boîte classique à seulement 4 rapports. Pour cet engin sympathique, Mash demande aux alentours de 1.900 €.

Deux cyclomoteurs bridés
« Ils ne sont pas débridables », nous affirme-t-on de manière très péremptoire, sinon désagréable, comme une fin de non-recevoir sur le stand Mash. Comme le Fifty, le Kymco appartient à la catégorie des cyclomoteurs dont la vitesse est en théorie limitée à 45 km/h. Avec des poids de 90 kg (Mash) et 100 kg (Kymco), on peut regretter qu’il n’existe pas une version vélomoteur (avec permis auto donc) développant un peu plus de 2 chevaux.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité