Mickaël Pichon confiant pour la saison !

JPEG - 43.3 ko
Malgré une préparation physique intense cet hiver, Mickaël Pichon a semble-t-il manqué de roulage pour donner la réplique à son adversaire de toujours, Stefan Everts.

Après avoir mené la moitié de la première manche de Zolder sur sa Honda, Mickaël Pichon doit se contenter de la deuxième place suite à des crampes musculaires aux bras. Pourtant le Français n’a pas manqué de préparation physique.

Après deux mois de coupure, Mickaël Pichon a repris l’entraînement début janvier auprès de son coach attitré, Jacky Vimond.
Suite à un entraînement, secret mais intensif, de 5 à 6 heures de sport par jour durant deux semaines dans la montagne, en compagnie de Pascal Leuret et de Nicolas Aubin, Mickaël se déclarait samedi 2 avril en pleine forme pour cette nouvelle saison.

« On est allé s’entraîner à la montagne avec Jacky Vimond, c’était très dur physiquement. Je ne peux pas trop en dire car on ne veut pas dévoiler nos méthodes. En tout cas ça fait un grand bien ! On a rattrapé tout le temps perdu lors des 2 mois d’arrêt. Jacky connaît bien mes points forts et mes points faibles et me fait travailler beaucoup là-dessus. Entre autre, le rythme cardiaque, les lombaires et les jambes. »

Mickaël se dit très content de son 450 CRF version 2005 plus souple, plus léger, avec un cadre beaucoup plus fin. Exit les problèmes de châssis qu’il a connu l’année précédente. Le seul point à améliorer sont les suspensions, qui ne sont arrivées du Japon que 15 jours avant le premier GP, Mickaël n’a donc pas eu le temps de les tester.

Globalement content de sa prestation à Zolder, Mickaël Pichon reste confiant pour la suite du championnat, malgré son problème de crampes .
« Je n’ai pas beaucoup roulé dernièrement car je ne voulais pas trop en faire en début de saison et j’ai bien senti aujourd’hui que j’étais un peu court en roulage, mais la saison est longue et je suis confiant pour la suite du championnat. »

Sébastien Pourcel, un sudiste en Belgique

JPEG - 47.6 ko
Sébastien le plus vieux des frères Pourcel a signé une belle 3ème place en MX2 à Zolder. Vous pouvez les retrouver en championnat Elite de Moto cross en France.

Sébatien Pourcel, pilote Kawasak,i se place brillamment sur la troisième marche du podium MX2 (125 deux-temps et 250 quatre-temps) du premier Grand Prix de Motocross de la saison à Zolder (Belgique), après deux manches très disputées qui ont obligés les pilotes à aller puiser dans leurs réserves.

Depuis le début février, les deux frères Pourcel, Sébastien et Christophe, s’entraînent en Belgique, sur les terrains de Lommel, d’Holmen et dans la carrière de Flemel.

« Cela nous permet de rouler dans le sable, car c’est assez physique. On peut travailler différents types de trajectoires et les terrains sont très proches de ce que l’on rencontre en compétition. De plus, il y a beaucoup de top-pilotes qui s’entraînent en Belgique, c’est donc plus motivant pour nous d’être avec eux. »

Sébastien dispute aussi le championnat de France Elite, dans lequel il figure troisième après 3 manches disputées. Il est précédé de son frère Christophe et d’Anthony Boissière.

Les deux frères ne se quittent jamais et sont inséparables, ils réussissent à tirer profit de leur lien familial, ce qui fait leur force !
« On s’entraîne ensemble, ce qui nous permet de ne jamais être seuls, on se tire l’un l’autre vers le haut. Je pense que cela nous aide à progresser plus vite. »

Marie Bayart, correspondante 59.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité