Arrêt de la verbalisation
Mme Kosciusko-Morizet, si elle est élue, demandera à la préfecture de police de Paris de « cesser la verbalisation à outrance » du stationnement non gênant sur les trottoirs.

Une promesse que les usagers ont déjà entendue. Mais en 2011, 101.085 procès-verbaux (à 35 € minimum) ont été dressés, d’après la Préfecture de police de Paris. A moins de supprimer les boîtiers électroniques, qui permettent d’augmenter considérablement le rendement des agents verbalisateurs, cette promesse ne pourra être tenue…

Circulation inter-files
Dans son programme électoral, la candidate NKM s’engage à « pousser le ministère de l’Intérieur à légaliser la remontée interfile sur le périphérique en cas d’embouteillages ». Une mesure qu’il ne coûte rien d’énoncer : le gouvernement socialiste est déjà prêt à engager un test de légalisation de l’inter-files au plan national, mesure préconisée le 29 novembre par le Conseil national de sécurité routière (CNSR) !

Zapa camions
La candidate UMP souhaite s’attaquer à la pollution « en créant une Zone d’action priorité pour l’air (Zapa) à Paris pour les poids-lourds et les cars de tourisme ». La création des Zapa est une mesure qu’avait portée NKM quand elle était ministre de l’Environnement du gouvernement Fillon, et qui n’a pas été appliquée par les socialistes de retour au pouvoir.

Le principe des Zapa était de restreindre, dans huit villes candidates, la circulation des engins motorisés en centre-ville. A Paris, à partir de 2014, elle ne concernerait selon la volonté de Mme Kosciusko-Morizet, que les camions, cars de tourisme et véhicules de livraison. Une Zapa camions, donc, uniquement à Paris ? Improbable…

Encourager l’électrique
Comme sa rivale, la candidate PS Anne Hidalgo, Nathalie Kosciusko-Morizet propose d’encourager le développement des véhicules électriques. « Je voudrais qu’on fasse évoluer la livraison du dernier kilomètre vers le véhicule électrique », a-t-elle expliqué lors de son déplacement porte de Versailles. « Pour ce faire, qu’on aide les PME à s’équiper, grâce aux moyens récoltés par l’écotaxe, étant donné qu’il y aura un prélèvement de l’écotaxe sur le périphérique. » L’écotaxe et une Zapa camions, voilà qui va faire plaisir aux transporteurs routiers…

Deux-roues à prise
Sur le développement des deux-roues électriques, NKM estime que « le point bloquant est le manque de bornes de recharge ». Mais elle ne s’engage pas sur un plan d’installation. Actuellement, la mairie de Paris subventionne l’achat d’un deux-roues électrique à hauteur de 400 euros. En octobre 2013, le conseil municipal a voté la mise en place des Scoot’lib. Si l’étude de faisabilité est concluante, les premiers Scoot’lib circuleraient dans la capitale en 2016. Que NKM soit maire, ou pas.

Verdict : ratissage électoral
L’équipe de campagne parisienne de l’UMP a bien identifié que les conducteurs de 2RM constituaient une population sous pression, susceptible d’être attentive aux promesses les plus séduisantes. Problème : 50.000 places 2RM de plus à Paris, c’est impossible sans recours au stationnement payant ; l’arrêt de la verbalisation n’est pas vraiment du ressort du maire ; et l’inter-files est déjà dans les tuyaux au plan national…

Cette sortie remarquée de Nathalie Kosciusko-Morizet relève donc plus du coup médiatique que d’une réelle prise en compte des 2RM dans la politique de la ville.

Publicité
Publicité