Espace abonné

NOUS SUIVRE SUR LE WEB

flux RSS Motomag Nous suivre sur Facebook Twitter avec Motomag Google+ avec Motomag Chaîne YouTube Motomag

Abonnement et réabonnement à Moto Magazine et ses Hors-Séries

RECEVEZ LA NEWSLETTER

Etapes et hébergements Moto Magazine

 Petites annonces 

Questionnaire occasion

Promo Boutique

Vos blogs

Créer un blog


Casque d’âne

ANNUAIRE DES MOTARDS

Fédération Française des Motards en Colère

En ce moment vous discutez de

Voir tous les débats de Motomag


Articles les plus lus

Thèmes les plus populaires

1934/1934
1784/1934
1432/1934
1340/1934
1242/1934
753/1934
706/1934
677/1934
573/1934
565/1934
555/1934
546/1934
497/1934
464/1934
356/1934
339/1934
318/1934
313/1934
305/1934
301/1934
277/1934
274/1934
233/1934
213/1934
motomag.com
Et aussi

Moto Avinton : l’ambition d’un service client "façon Rolls Royce"

Un an après l’extinction de la marque, les motos « Wakan » sont réapparues il y a quelques mois sous la marque Avinton grâce à la société CKP Engineering. Une certaine idée du grand luxe façon haute couture à 2 roues. Découverte d’un projet sur-réaliste pour nous autres communs des motards !

 
 
Moto Avinton : l'ambition d'un service client "façon Rolls Royce"

Avinton, une marque de motos qui se veut plus proche de la joaillerie suisse que du simple atelier de préparation… et, accessoirement, « LA » dernière marque de motos françaises.
Mais avec un positionnement tarifaire très, très haut de gamme (de 33.500 à… 79.800 euros) et une absence totale de réseau, quelles sont ses chances par rapport à toutes les marques française, disparues les unes après les autres sur un marché qui semble bouder les modèles tricolores ?

Bien sûr, avec sa qualité d’assemblage, ses pièces en alu usinées dans la masse, sa carrosserie en carbone et son Vortec proéminent qui rappelle les muscle cars américains des seventies, elle fait son effet.

Mais malgré son pouvoir de séduction, de nombreuses questions pratiques viennent à l’esprit une fois qu’on a résolu la plus dure : « Comment je la paie ?! »

Cédric Klein, PDG de la marque, nous éclaire sur sa vision du concept Avinton calqué sur les services offerts par les constructeurs automobiles les plus prestigieux…

Suite de l'article >>>

EN IMAGES

Commentez l'article (12 commentaires)

J’ai lu tous vos commentaires.....et je suis attristé du coté sectaire de certains, heureux de voir que d’autres ne sont pas des jaloux. Ce qui différencie les adultes des enfants.....c’est le prix des jouets..... Y’a des enfants qui jouent au foot au pied de l’immeuble........d’autres qui font du (...)

Consultez aussi :

Dans nos éditions :

Tags

Et aussi - Collector - Délire - Nouveautés moto - Velu
Tip A Friend  Envoyer par email   Afficher une version imprimable de cet article Imprimer

Pourquoi avoir racheté « Wakan » ?
Je suis tombé sous le charme du modèle il y a 3 ans et je fais partie des 23 Français qui en possèdent une. Il me semblait impossible de laisser cette marque à l’abandon. Après avoir longtemps travaillé dans la thermodynamique pour l’armée et les plateformes pétrolières, j’ai réuni six actionnaires et me suis lancé dans cette aventure mécanique.

Quels changements souhaitez vous apporter à la marque ?
Le plus gros défaut de Wakan était son absence de communication. Nous avons travaillé ce point et offrons une quantité de services personnalisés. Nous avons aussi déménagé l’entreprise à Sommières, dans le Gard, où les clients peuvent venir nous rendre visite.

Pour l’essayer, ça se passe comment ?
Il y a plusieurs façons : la première est de nous contacter pour prendre rendez-vous via notre site Internet avinton.fr. Nous planifions ensemble un essai, soit à proximité de votre domicile, soit à notre manufacture. Ensuite, vous pouvez les essayer dans le cadre d’événements moto, salons, rassemblements, auxquels nous participons. Enfin, nous allons mettre en place, après l’été, des journées d’essais itinérantes dans toutes la France.

OK, je l’ai essayé, elle me plait. Comment puis-je la commander ?
Chaque Avinton est unique. Elle doit correspondre exactement aux souhaits du client. Donc nous la configurons ensemble, par téléphone ou en face à face. Avec la gamme « Collector », le client choisit la couleur de la carrosserie, la position de conduite avec pas moins de trois hauteurs de guidon ("Race", "GT" ou "Roadster"), ainsi que les settings du moteur.

Mais nous allons beaucoup plus loin dans la personnalisation avec l’Avinton Cult qui est une moto « sur mesure », à l’image de la haute couture. Là, le client peut tout choisir : ses suspensions, son système de freinage (jusqu’à du Beringer 12 pistons !), sa peinture spécifique (jusqu’à des peintures techniques luminescentes ou thermochromiques,…), sa ligne d’échappement et même sa sellerie cuir.

Et comme toutes nos motos sont, par définition, uniques, elles sont toutes numérotées. Nous envoyons chaque jour des photos et des vidéos par e-mail montrant l’avancement de la fabrication. C’est la première fois qu’un client peut avoir des traces de la naissance de sa moto.

Bon… et une fois que mon Avinton est construite, je la récupère chez quel concessionnaire ?
Nous préférons qu’il n’y ait pas d’intermédiaires entre le client et notre manufacture. Soit nous la livrons directement au domicile du client, soit le client vient à notre manufacture la récupérer. Cela nous permet de tisser des liens uniques. Dans les deux cas, la livraison s’accompagne de 4 heures de prise en main avec un formateur afin d’être sûr que le client maîtrise toutes les subtilités de la mise en marche d’une Avinton.

Me voilà sur l’Avinton de mes rêves. Je fais comment pour l’entretien ?
Il y a quatre possibilités :
- 1-tout d’abord, le client n’habite pas trop loin. Il nous amène sa moto et l’entretien se fait à la manufacture.
- 2-Deuxième possibilité, l’entretien s’effectue chez un technicien agréé. Nous disposons déjà de 7 centres avec qui nous avons signé notre charte de qualité.
- 3-Troisième solution, nous nous déplaçons au domicile du client. Le déplacement et l’intervention sont facturés autour des 450 €. Une somme à mettre en perspective avec le forfait révision de certains constructeurs italiens qui avoisine les 700 € !
- 4-Quatrième solution. Plusieurs de nos clients veulent entretenir eux-mêmes leurs motos et ne souhaitaient pas que quelqu’un d’autre y touchent.
Dans ce cas, le client vient à la manufacture et suit une formation spécifique d’une journée. Ensuite, pour chaque révision, nous lui faisons parvenir tous les produits et pièces nécessaires (fluides, filtres, kit chaine, bougies, batterie). À noter que dans ce cas, la garantie constructeur est conservée !

Et pour voyager avec mon Avinton ?
Si vous êtes plutôt un motard solitaire, nous vous offrons un an d’abonnement au service de conciergerie John Paul. Il s’agit d’un service très haut de gamme qui règle tous les problèmes administratifs et logistiques à votre place.
Vous avez envie de vous faire un week-end dans le sud de l’Italie ? Vous contactez la conciergerie qui s’occupe d’acheminer votre moto à destination, à l’aéroport ou à votre hôtel. D’ailleurs ce service peut également s’occuper de vos réservations d’hôtel, d’avion et peut même vous faire un road-book de tous les sites à visiter autour de votre lieu de villégiature !

Comme d’autres marques, vous comptez développer un club Avinton ?
Nous sommes en train de mettre en place le club "Lords of Avinton". Faire en sorte que nos clients fassent connaissance entre eux et tissent des liens, c’est fondamental. Tous nos clients sont membres du club à vie ! Le club gérera la planification des entretiens en contactant les propriétaires à l’approche de la période de révision.
Quant aux sorties prévues, nous proposerons des balades en France, à l’étranger, des rallyes à énigmes dans la plus pure tradition des rallyes de gentlemen drivers britanniques.

Nous souhaitons également leur faire vivre des expériences hors du commun, comme découvrir le pilotage sur des circuits mythiques, et même, pour ceux qui le souhaitent, leur permettre de se glisser dans la peau d’un pilote d’usine en participant à des compétitions prestigieuses !

En fait, à travers toutes ces expériences hors du commun, nous souhaitons que ce soit nos clients qui écrivent l’histoire d’Avinton…

Propos recueillis par Stéphane Devaux

 - 03/07/2012

Nos derniers articles

Documentaire : « Tout est permis », sauf de conduire !

« Tout est permis », réalisé par Coline Serreau, sort au cinéma le 9 avril. Nous avons demandé à la FFMC de livrer ses impressions sur ce film, la cinéaste ayant interviewé ses représentants. Verdict par ici…

Rando Moto Mag Sicile

Forte de son expérience des voyages et des roulages moto tous azimuts, l’équipe de Moto Magazine à développé les « Randos Motomag ». Ouverts à tous, ces rallyes moto touristiques, tendance bons rouleurs, vous permettront de découvrir d’autres pays, leurs paysages et leurs populations. Pour cette troisième édition : la Sicile.

Toutes les chtis à moto lors de la journée de la femme

Afin de célébrer la journée internationale du droit des femmes, le 8 mars, trois motardes du Nord ont organisé l’opération « Toutes les chtis à moto ». Et rassemblé 405 motos. Reportage.

Ciné : la Harley Davidson 750 Street dans « Captain America » (+vidéo)

Trois ans après le premier « Captain America », Chris Evans renfile son costume aux couleurs des USA pour un second opus, « Le Soldat de l’Hiver » (au ciné le 26 mars). Un blockbuster Marvel, dans lequel Harley dévoile la 750 Street.

Toutes en moto : 250 motardes à Nîmes

À Nîmes (30), 250 motardes se sont retrouvées, le 9 mars, pour défiler dans les rues de la ville au guidon de leur machine.

Nous suivre sur
le web