Du 30 mai au 12 juin 2016, plus de cinquante élus et techniciens territoriaux ont participé aux opérations « Motard d’un jour » organisées par les antennes départementales de la Fédération française des motards en colère (FFMC). Plus de vingt opérations sont encore prévues jusqu’à la fin de l’année pour sensibiliser ce public de décideurs aux spécificités des deux-roues motorisés (2RM), dans le but d’améliorer les aménagements des infrastructures routières et les politiques de mobilité.

Les élus invités à se déplacer
Bien que cette opération soit perçue positivement et malgré les sollicitations des centaines de bénévoles, certains départements ont dû annuler leur opération faute de réponse à leur invitation.

« Cette opération gagnerait à être mieux considérée par certaines communes qui ne répondent pas ou répondent tardivement aux sollicitations des bénévoles de la FFMC, les laissant parfois organiser toute l’opération pour l’annuler finalement, faute de participants institutionnels, regrette Francis Cervellin, élu au bureau national de la FFMC.

Pourtant, les infrastructures sont en cause dans de nombreux accidents et les pouvoirs publics nous rappellent à l’envi que le 2RM est une priorité dans la lutte contre l’insécurité routière. Attitude contradictoire, selon nous, mais peut-être vaut-il mieux manifester bruyamment dans les rues ? »

Une démarche constructive
Cette année encore, dans plus d’une quinzaine de départements, des dizaines d’élus et de gestionnaires de voirie ont pu vivre concrètement l’expérience de la circulation sur la selle d’un 2RM.

Chaussée dégradée ou revêtements de qualité, aménagements routiers dangereux ou sécurisés… toutes les infrastructures susceptibles de causer un accident de deux-roues leur ont été présentées. Ils ont ainsi pu percevoir l’intérêt d’une politique de mobilité adaptée à l’usage de la moto. Pour ces professionnels, ces opérations sont également l’occasion d’échanger avec des usagers.

« L’opération a été l’occasion de rencontrer et d’échanger avec les conducteurs de 2RM, souligne Laure Hugues, à la Direction des routes et infrastructures de transport des Alpes-Maritimes. Ils nous ont fait part de leurs craintes vis-à-vis de certains revêtements, aménagements, accessoires de voirie… En parallèle, nous avons pu évoquer nos contraintes. Il est aussi important que les usagers les perçoivent. Une journée constructive et conviviale à renouveler ! »

Retrouvez toutes les informations les concernant sur le site internet dédié à l’opération : www.motard1jour.fr

Dans la Boutique Motomag.com

- La FFMC vous défend, soutenez-la en portant ses couleurs !

Publicité

Commentaire (0)

Publicité