Du 7 au 9 octobre, le Midnight garage festival prenait d’assaut la « rue de la soif » à Paris, la rue de Lappe, non loin de Bastille, celle des noctambules et des bulles dans la bière… Un drôle de trip à travers la mode prépa, que l’on doit à John du blog 4h10, l’incontournable frenchie de cet univers.

Concerts, bar à bière, vendeurs de fringues, foulards, barbier et tatoueurs mode hipster, bouffe style food-truck s’emparaient d’un ancien garage au numéro 28 de la rue. Sans oublier des motos, une quarantaine de préparations plutôt soignées, sagement alignées sur la mezzanine colorée par les spotlights tout au long du week-end.

Une quarantaine de motos préparées
Plus de 20 garages pros se sont déplacés de toute l’Europe pour faire apprécier leurs dernières créations. Quelques noms : Ed Turner, 8 cycles, Creativ Garage, Mokka Cycles, OSE, la moto électrique Sareola, Titan Motorcycle Company… 10 particuliers ont également sué sang et eau pour présenter à côté leur création. L’organisateur annonçait « rien que du très beau et du surprenant ».

Les marques les plus promptes à surfer sur la tendance néorétro exposaient des modèles : Triumph, partenaire n°1 de l’événement (la marque figure sur l’affiche) était fière de présenter ses dernières Street Cup et T100 ; Harley y allait d’un 1200 Sporstser Dark Custom et Tendance Roadster exposait quelques Royal Enfield Continental.

Rien ne manquait à la panoplie, et l’ambiance était assez cool. Le public était composé d’un mélange hétéroclite de motards, de barbus, de barbus motards, de motardes non barbues et de tout autre style ayant en commun le culte de l’objet. Ici en l’occurrence, la moto, mais aussi tout ce qui tourne autour.

Kid race et combat médiéval sur pocket-bikes !
Parmi les animations originales, on notera la Kid race du dimanche pour les 3 à 8 ans, un combat de boxe organisé par l’Apollo sporting club le samedi soir, une joute médiévale sur des pocket-bikes avec 16 « chevaliers » qui se sont tapés dessus pour le fun, et même des balades en Ile-de-France, au départ de Bastille, sur les derniers modèles Triumph et Moto Guzzi.

Ce Garage de minuit est donc une bonne adresse, d’autant qu’il ouvre tard, tout le week-end, et sert de la bière bien fraîche.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité