En images

visuel

Les ronds-points, tous les conducteurs connaissent : ils ont été installés à foison sur énormément de route, même à des endroits inutiles. Mais à La Veuve, dans la Marne, sur la route départementale 21, il en faudrait deux, dans le but de rendre plus sûrs deux croisements accidentogènes à l’intersection des bretelles menant à l’autoroute A4 : on déplore 4 décès à cet endroit.

Depuis 2013, après la mort d’un motard victime d’une voiture qui traversait l’intersection, l’antenne de la Marne de la Fédération française des motards en colère (FFMC 51) a décidé de manifester afin d’exiger leur installation.

Sensibiliser
Le 5 novembre, les militants motards se sont mobilisés pour la quatrième fois. À une vingtaine, ils ont pris d’assaut le carrefour. Ils ont déployé des banderoles expliquant les motifs de leur opération, planté des silhouettes représentant les victimes et installé des cônes de signalisation sur la chaussée afin de faire ralentir les usagers, causant un bouchon immédiat.

Sous le regard bienveillant des forces de l’ordre, les militants sont allés à la rencontre des automobilistes et camionneurs afin de leur distribuer des tracts et faire signer une pétition.

Trop de victimes
« Combien faudra-t-il encore de victimes avant que les autorités réagissent, s’interroge Michaël Mathieu, coordinateur de la FFMC 51. Cet endroit a déjà fait quatre victimes, dont un enfant de 6 ans et un motard. Le matin, lorsque les conditions climatiques sont difficiles, la visibilité y est très mauvaise.

L’automobiliste qui coupe la voie opposée pour aller vers l’autoroute ne voit pas forcément bien l’usager arrivant en face de lui. Le risque d’accident est énorme. Pourtant, même avec ce lourd bilan, la préfecture de la Marne nous répond que cet axe n’est pas assez accidentogène ! ».

Une mobilisation qui paie
Après être restés sur place pendant plus de deux heures dans le froid et l’humidité, les militants de l’antenne FFMC 51 ont récolté 594 signatures. Ils ont également décroché un rendez-vous avec le préfet, son directeur de cabinet et la Direction interdépartementale des routes (DIR), avant le 11 novembre.

Rencontre
« Nous en profiterons pour aborder d’autres sujets, poursuit Michaël. Nous ne manquerons pas de mettre sur la table les Zones à circulation restreinte qui excluent les deux-roues motorisés des centres urbains, ainsi que le contrôle technique à la revente des motos, qui doit voir le jour en 2017 ».

Quand une antenne départementale de la FFMC met les (ronds) points sur les i, les autorités locales écoutent. On espère maintenant une planification des travaux d’aménagement des carrefours circulaires. Affaire à suivre…

Chaque mois dans Moto Magazine, un Casque d’Ane


Le seul magazine qui défend vraiment les motards décerne chaque mois un Casque d’Ane à une collectivité locale ayant installé une infrastructure routière dangereuse. Pour les découvrir et soutenir cette initiative : abonnez-vous en ligne via la Boutique Motomag.com !

Dans la Boutique Motomag.com

- La FFMC vous défend, soutenez-la en portant ses couleurs !

Publicité

Commentaire (0)

Publicité