Si vous avez raté le début (les raisons 1 à 5), cliquez ici

5- L’ambiance est top
Sur une petite coupe de marque, les enjeux ne sont pas énormes, et même si tout le monde se prend au jeu et veut bien figurer au classement, l’ambiance reste très bon enfant.

Lors de l’épreuve de Carole, nous avons vu des concurrents qui se déchiraient sur la piste s’entraider lors de la partie mécanique, et s’échanger les meilleures trajectoires. Les premiers n’hésitent pas non plus à emmener les derniers lors des qualifications pour améliorer les chronos. Après les courses, chacun se retrouve au podium, et l’apéro du samedi soir n’est à manquer sous aucun prétexte !

6- Ça peut rapporter gros
L’avantage d’une coupe de marque, c’est qu’il y a des lots mis en jeu par le fabricant. A la 390 Duke Cup, le premier gagne une machine ; le premier pilote entre 15 et 17 ans s’adjuge une participation à une course sélective pour la Red Bull Rookies Cup en Espagne, ainsi qu’une invitation à participer à une course de l’ADAC Junior Cup 2015 dans le cadre du championnat de Superbike allemand pour les plus vieux (jusqu’à 20 ans). Après chaque course, les partenaires offrent des consommables lors d’un tirage au sort, ou en fonction des résultats.

[(

La KTM 390 Duke

Qui n’a pas encore croisé cette petite bouille atypique dans les rues de sa ville ? Apparue sur le marché des 125 il y a 4 ans, la KTM 390 Duke a relancé l’engouement pour les petites machines stylées quand tout le monde se tournait vers le scooter.

Déclinée en version 390, la Duke et son monocylindre refroidi par eau de 45 ch est un poids-plume (148 kg tpf) hyper agile. La version Cup perd encore quelques grammes grâce au poly (selle arrière, tête de fourche et sabot récupérateur). Elle reçoit un échappement long Akrapovic bien exposé en cas de chute, un jeu de disques, un kit de protection en cas de chute (protège-mains, roulette et crash-bars) mais ceux-ci frottent sur les fortes prises d’angle.

Dépourvue de réglages de suspension, elle mérite de recevoir une petite préparation de fourche (rondelle et bon niveau d’huile) pour en tirer le meilleur, mais il est interdit de toucher au ressort arrière.

Les pneus obligatoires (et livrés dans le kit) sont des Dunlop Sportsmart 2 capables de tenir une saison complète

Des commandes reculées et inversées optionnelles sont les bienvenues pour triturer la boîte de vitesses qui n’est pas un modèle de précision. Capable de monter en régime rapide, la mécanique stock ne doit jamais passer sous les 7.000 tr/min (maxi 9.500). Si la géométrie s’avère réactive et la moto accueillante en usage piste, les plus grands sont malheureusement pénalisés par la distance selle - guidon très courte qui impose de s’asseoir sur la selle passager dans les bouts droits. Un coup à prendre !

Enfin, le simple disque de 300 mm colle bien aux performances de la machine, mais le maître-cylindre arrive en butée lors des derniers tours de course. De quoi pimenter un peu plus les dépassements pour terminer sur le podium !

A noter que, KTM ayant sortie récemment la 390 en version RC, il est possible que ce modèle à la position plus sportive remplace la Duke l’année prochaine, les deux modèles aux performances équivalentes (même moteur) courraient alors ensemble. Affaire à suivre à la rentrée !

)]

7- C’est instructif en mécanique
En participant à une course de marque, on joue la carte de la sécurité côté mécanique. Dorian, l’organisateur de la Cup et technicien chez KTM, connaît évidemment sa machine par cœur et n’est jamais avare en conseils (et en outils spécifiques) pour aider les participants. Dans son camion, il a de quoi remonter deux machines complètes. En cas de besoin, les pièces sont fournies et directement payées par le pilote chez son concessionnaire après la course.

8- Ça permet de voir du pays
La KTM 390 Duke Cup se dispute sur des circuits aux quatre coins de France : Ledenon (30), Magny-Cours (58), Carole (93), Le Vigeant (86) et Alès (30). Autant d’occasions de se faire la main sur ces circuits importants dans le paysage de la moto française. Rattachée au WERC qui intègre des courses de promotion en 1000 et 600 mais aussi la Roadster et la Twin Cup, cette coupe de marque comprend son lot de bons pilotes et de personnages. Autant de belles rencontres à faire, mais aussi de sacrées courses à regarder, pour apprendre encore ou simplement se régaler après sa propre course.

Sur Internet

Championnat WERC : www.werc.fr/
KTM : www.ktm.fr

Les autres formules

Si KTM met le paquet sur l’accessibilité en compétition avec la 390 Duke Cup, d’autres marques offrent des alternatives intéressantes :
- Au sein du championnat de France Promosport, Yamaha propose actuellement une coupe de marque en YZF-R125 et un challenge YZF-R3 au sein de la nouvelle catégorie 300, où courent aussi des KTM RC 390. (http://www.yamaha-racing-academy.fr/challenge-yamaha-yzf-r3-2015/)
- De son côté, Honda propose une coupe de marque autour de sa CBR 500 R. Elle intègre le prestigieux championnat FSBK, soit le plus haut niveau des championnats de course sur route français.
http://moto.honda.fr/Racing/CBR500R-CUP-2015.html

Dans la Boutique Motomag.com

- Livre « Le chrono ne ment pas, vol. 2 » ; le moyen le plus efficace pour améliorer ses réglages moto.
- Lot de 3 DVD sur des courses mythiques

Publicité

Commentaire (0)