Relaxé en première instance le 29 septembre 2008, Jean Sarkozy devra comparaître à nouveau le 5 mars devant la Cour d’appel de Paris.

Le 14 octobre 2005, le p’tit fillot de notre Président se serait accroché avec un automobiliste Place de la Concorde –ce qu’il a toujours nié–, puis s’en était allé sur son scooter doré, vers d’autres places parisiennes. L’automobiliste en plan, M M’Hamed Bellouti, avait alors porté plainte pour « délit de fuite », mais s’était vu condamné à lui verser 2.000 euros pour « procédure abusive ».
Excédé, ce dernier a donc fait appel et réclame toujours 260 euros de frais de réparation pour son véhicule et 4000 euros pour préjudice moral.
Fin du feuilleton le 5 mars prochain.

Publicité
Publicité