Elle avait fait sensation lors de sa sortie en 2001 et restera sans nul doute un modèle mythique de la firme de Millwaukee. Mais la Harley-Davidson V-Rod va, selon un communiqué officiel de l’importateur français, sortir du catalogue européen de la marque.

Euro 4
La raison ? Une inadéquation avec les taux d’émissions imposées par la norme Euro 4, qui devient obligatoire début 2017. Faire évoluer ce modèle pour qu’il corresponde aux taux imposés coûterait trop cher en regard du nombre d’exemplaires vendus sur le Vieux Continent.

Revolution
Ce modèle original avait une image à part, même chez Harley. Avec un empattement de 1 701 mm, une taille basse de 660 mm (hauteur de selle) et un poids de 275 kg à sec, cette machine méritait ses galons de power cruiser grâce à son big twin de 1 130 cm3 (qui passera plus tard à 1 250 cm3) à refroidissement liquide, appelé Revolution, capable de développer plus de 120 ch et un couple gargantuesque de plus de 10 m.kg à la moindre rotation de la poignée.

Gueule d’acier
Mais ce qui a fait remarquer le V-Rod, c’est son look unique de fusée, une ligne hyper-basse un peu comme un board track pour record de vitesse sur lac salé, de belles finitions chromées agrémentées d’un pneu arrière de 240 mm !

Une gueule d’acier qui a séduit le public français : plus de 5 000 unités ont été vendues en nos terres.

Espérons que Harley n’en restera pas là, et proposera prochainement un nouveau power cruiser. Au vu de l’engouement autour de la Ducati XDiavel (470 véhicules neufs vendus depuis le début de l’année 2016), ce type de machine semble rencontrer son public.

60 machines en stock !
Avis aux amateurs, il reste encore une soixantaine de V-Rod en concession. Deux versions sont encore disponibles : le Night Rod et le Muscle. Si vous voulez acquérir un collector, le dernier des Mohicans, c’est maintenant !

Publicité
Publicité