Le groupe Ducati, qui appartient à Audi, vient de révéler ses résultats pour l’année 2015 : il a livré 54 809 motos dans le monde entier, et affiche une croissance qualifiée de « constante ». La progression des ventes, évaluée à 10 000 motos livrées de plus qu’en 2014, a permis de dépasser les 700 millions d’euros de chiffre d’affaires avec un résultat opérationnel de 54 millions d’euros et un rendement d’exploitation de 7,8 %.

Croissance à 20 %
Les livraisons ont ainsi augmenté de 21,5 % entre 2014 et 2015. Au cours de cette année record, Ducati a augmenté plus vite que le marché global de la moto, et terminé avec une part de marché de 5,4 % dans le segment des motos de plus de 500 cm3, soit une progression de 0,9 % comparée à l’année précédente.

Ce résultat se traduit par un chiffre d’affaires de 702 millions d’euros, soit une progression de 22 % par rapport à 2014 (575 millions d’euros). A la fin de l’exercice fiscal 2015, le groupe Ducati atteint un bénéfice opérationnel de 54 millions d’euros, soit 12,5 % de plus comparés aux 48 millions d’euros de l’année précédente.

« Au cours de l’année fiscale 2015, Ducati a démontré l’efficacité de la stratégie suivie ces trois dernières années, axée sur l’investissement dans le produit, la qualité et les clients, indique Claudio Domenicali, DG de Ducati, dans un communiqué. Cette progression se reflète non seulement dans les volumes mais aussi dans les principaux indicateurs financiers et montre bien comment l’entreprise est aujourd’hui solide et bien préparée pour les challenges futurs ».

Neuf nouveautés en 2016
Le résultat 2015 est le fruit de l’investissement de l’entreprise dans les nouvelles technologies et les nouveaux modèles. Ducati a présenté neuf nouveautés entre 2015 et 2016, incluant la XDiavel, la Multistrada 1200 Enduro et le Scrambler Sixty 2. La marque fait son entrée sur trois nouveaux segments : le cruiser, le off-road et les moins de 500 cm3.

Aujourd’hui, le groupe Ducati emploie 1 541 personnes, dont 137 recrutées au cours de l’année 2015, et prévoit environ 100 nouveaux recrutements en 2016. Bref, ça roule pour la marque d’origine transalpine passée sous gouvernance allemande.

Dans la Boutique Motomag.com

- À découvrir le livre « L’Atlas – Les motos Italiennes »

Publicité

Commentaire (0)

Publicité