Bonne nouvelle, une quarantaine de radars pédagogiques (affichage de la vitesse par panneau lumineux), situés en amont des radars fixes, sont en cours de démontage dans le Gard. Ils seront remplacés par des panneaux fixes.

Cette opération répond notamment aux souhaits du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, qui entendait que soient suivies les préconisations de la commission « alcool, stupéfiants, vitesse » du CNSR (Conseil national de sécurité routière) du 13 février dernier.

Ladite commission recommandait entre autres de « continuer à signaler l’implantation des radars fixes » et « remplacer les radars pédagogiques actuellement installés en vue de signaler un radar fixe par des panneaux, à mesure que ces radars pédagogiques ne seront plus en état de fonctionner ou nécessiteront une maintenance coûteuse ». Car, et c’est une autre des raisons de la suppression des pédagogiques, ceux-ci manquent de fiabilité…

Les radars pédagogiques retirés du bord des routes gardoises seront à disposition des communes qui souhaitent les récupérer pour les installer en ville. Mais certaines risquent de déchanter lorsqu’elles devront s’acquitter du coût d’entretien annuel de ces machines estimé à 2.500 €.

Publicité
Publicité