Le 8 avril 2009, la commission des lois du Sénat s’opposait au projet de suppression du retrait d’un point sur le permis en cas d’excès de vitesse inférieur ou égal à 5 km/h*. Jeudi 7 mai, le Sénat suivant l’avis de la commission a rejeté la proposition. Elle émanait du sénateur centriste Nicolas About, dont les propos sont pourtant pleins de bon sens.

« Dépasser la limitation de vitesse de moins de 5 km/h, ce n’est pas une incivilité, a déclaré le sénateur sur France Info. Nous sommes dans la sensibilité de la plante du pied, il y a une disproportion dans la sanction. On ne parle plus de sécurité routière mais de répression routière. Les grands excès de vitesse n’ont pourtant pas diminué avec les radars automatiques. Il faut modifier le système du permis à points pour le rendre crédible vis-à-vis des conducteurs. »

Ces arguments n’ont pas séduit les collègues de Monsieur About. Un excès de vitesse allant jusqu’à 20 km/h au-delà de la limitation aboutit toujours au retrait d’un point sur son permis de conduire, en plus d’une amende forfaitaire de 68 euros. Voilà qui ne réconciliera pas les usagers de la route avec la politique de répression routière du gouvernement...

Publicité
Publicité