Supprimer les retraits de points en cas d’excès de vitesse de moins de 5 km/h, telle était la proposition de loi présentée par M Nicolas About et soumise au Sénat hier, le 8 avril 2009.
Une proposition de bon sens, nombre de permis étant invalidés suite à une succession d’inattentions plus qu’à de réelles récidives de comportements dangereux.
La commission des lois s’est pourtant prononcée contre la proposition. Et c’est d’autant plus dommage que ladite commission « a déploré les incohérences de la signalisation routière, en particulier les variations de vitesse maximale multiples, soudaines et erratiques… »
Les conducteurs continueront donc de se sentir (et de se faire) piégés. Navrant.

Publicité
Publicité